La perception des environnements lumineux de chambres d'hôtels : Effets de l’éclairage, de l’usage et des caractéristiques individuelles sur le jugement d’appréciation en situation réelle

par Pauline Fernandez

Thèse de doctorat en Neurosciences et cognition

Sous la direction de Agnès Giboreau et de Marc Fontoynont.

Soutenue le 09-11-2012

à Lyon 1 , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Centre de recherche en neurosciences de Lyon (laboratoire) .

Le jury était composé de Ophelia Deroy, Dominique Dumortier, Rémy Versace.

Les rapporteurs étaient Magali Bodart, Laurence Schacher.


  • Résumé

    Compte tenu des évolutions technologiques et réglementaires actuelles, l’apparition de la technologie LED décuple lespossibilités de conception d’environnements lumineux adaptés aux attentes et besoins des usagers. Bien qu’ingénieurs etarchitectes accordent une importance croissante à la qualité de l’éclairage, peu d’éléments fondamentaux de l’environnementlumineux ont été scientifiquement identifiés au regard des attentes des clients dans le secteur de l’hôtellerie.Dans ce contexte, notre projet de recherche vise à mieux comprendre la perception des environnements lumineux de chambresd’hôtel du point de vue de l’usager, le client de l’hôtel lui-même. Nous faisons l’hypothèse que l’évaluation d’un environnementlumineux dépend à la fois des caractéristiques physiques de l’éclairage, de la situation dans laquelle il est perçu ainsi que descaractéristiques individuelles des usagers qui le perçoivent.Une méthodologie en trois phases a été construite pour tester cette hypothèse et accéder au jugement d’appréciation desusagers d’une chambre d’hôtel en situation réelle. La première phase de ce programme de recherche a permis de mettre enévidence l’importance que le client accorde à la lumière en fonction des situations d’usage qui ponctuent son séjour à l’hôtel,telles que la situation de détente ou de travail. La deuxième phase du programme a conduit à la sélection des paramètres del’éclairage pertinents dans la conception d’environnements lumineux de chambres d’hôtel, fondée sur les préférences de laclientèle. La troisième et dernière phase a permis de mesurer l’influence de la situation d’usage sur l’évaluation desenvironnements lumineux variables en termes de niveaux de lumière (30% et 100% du flux) et de températures de couleur(2700 K, 4200 K).Les résultats de cette étude ont montré que les environnements lumineux préférés des usagers sont caractérisés par une teintechaude et une faible quantité de lumière lors d’une situation de détente, contrairement à une situation de travail où une teintechaude et une forte quantité de lumière des environnements lumineux sont préférées. Des différences dans les caractéristiquesindividuelles, telles que le genre et l’âge, modulent les jugements d’appréciation.De plus, notre projet de recherche porte un enjeu méthodologique, celui de la construction d’un dispositif expérimentalpermettant la formulation et le recueil du jugement d’appréciation des usagers, relatif à l’environnement lumineux d’unechambre d’hôtel dans un contexte écologique.

  • Titre traduit

    Perception of luminous environments of hotel rooms : effect of lighting, use and individual characteristics on the judgment in real situations


  • Résumé

    Given the current changes in technologies and regulations, the emergence of LED technology multiplies the possibilities ofdesigning indoor and outdoor luminous environments adaptable to user’s needs and expectations. Although engineers andarchitects care about lighting quality, few fundamental elements of luminous environments have been evidenced as importantregarding customers’ expectations in the hospitality.In this context, our thesis aimed at better understanding the perception of light environments in hotel rooms from a users’perspective, the hotel customer itself. We assumed that the judgment of appreciation of a luminous environment depended onits lighting parameters, but also the situation during which the luminous environment was perceived and the individualcharacteristics of the users who perceived it.A three-step methodology was designed to test this hypothesis and to retrieve the judgment of appreciation of the users undera real situation in a hotel room. The first phase of this research program highlighted the importance attached by customers tolight depending on the activities undertaken during his/her stay, such as a situation of leisure or a situation of work. The secondenabled the selection of the relevant lighting parameters to design a luminous environment in a hotel room based oncustomers’ preferences. The third phase was set out to measure the influence of the situation on the assessment ofappreciation of luminous environments varying in terms of illuminance (30% of luminous flux vs 100%) and color temperature(2700K, 4200K).Overall, the users preferred the luminous environment characterized by warm white and dim light while relaxing, whereas theypreferred a warm white and bright light when working. Differences in individual characteristics like age and gender influencedthe assessment of appreciation.Moreover, the methodological issue of our project was to develop an experimental device allowing the formulation and thecollection of the users’ assessments of appreciation regarding luminous environments in a hotel room under an ecologicalcontext.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.