Les effets de l’exercice physique sur le stress oxydant et l’inflammation dans les maladies vasculaires

par Erica Chirico

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de Emmnauelle Canet-Soulas et de Vincent Pialoux.

Le jury était composé de Norbert Nighoghossian, Rémy Mounier.

Les rapporteurs étaient Daniel Le Gallais, Pascal Laurant.


  • Résumé

    La drépanocytose (SCD) et l’athérosclérose sont deux maladies très diffèrentes et distinctesqui partagent les même caractéristiques. La drépanocytose est une maladie autosomalerécessive appartenant à la classe des hémoglobinopathies causée par la mutation del’hémoglobine (Hb) A en HbS. En réponse à des stress physiques tels que l’hypoxie,l’acidose, la déshydratation ou l’hyperthermie, HbS devient plus vulnérable à lapolymérisation et favorise le processus de falciformation des globules rouges. La répétitiondes cycles de polymérisation et dépolymérisation de HbS altère la forme saine desérythrocytes et conduisent aux manifestations cliniques principales de la drépanocytose:anémie, épisodes vaso-occlusifs aigus et crises hémolytiques. Il est aujourd’hui largementadmis que le stress oxydatif et l’inflammation jouent un rôle majeur dans la pathogènèse et lesconséquences physiopathologiques de la drépanocytose. L’athérosclérose, quant à elle, estune maladie inflammatoire chronique qui se caractérise par l’accumulation de plaques àl’intérieur des parois vasculaires au niveau de l’endothélium. Le stress oxydatif et la mise enjeu de phénomènes inflamatoires sont impliqués dans l’oxydation des lipides de faible densité(LDL), étape essentielle dans la pathogenèse de cette maladie.D’autre part, l’activité physique est un mécanisme important de modulation bénéfique dustress oxydatif et de l'inflammation au travers de plusieurs voies d'adaptation : l’améliorationdes enzymes antioxydantes, de la vasodilatation et des cytokines anti-inflammatoires, et labaisse des contraintes de cisaillement. Nous avons donc cherché à déterminer dans ce travailde thèse comment le contrôle du stress oxydatif et de l’inflammation par l’activité physiquepourrait réduire les complications de ces 2 pathologies (SCD et athérosclérose).

  • Titre traduit

    The role of exercise training on oxidative stress and inflammation in vascular diseases


  • Résumé

    Sickle cell disease (SCD) and atherosclerosis are two very different and distinct diseases thatshare similar underlying characteristics. Sickle cell disease is a hemoglobinopathycharacterized by a genetic mutation which causes the normal blood cells to become rigid andweak. The resulting pathophysiological effects, including sickling, vaso-occlusion, andadhesion, involve the production of oxidative stress and inflammation. Atherosclerosis is achronic inflammatory disease that is characterized by plaque buildup within the vessel walls.An initial step in the pathogenesis of this disease involves the oxidation of lipids, which notonly produces inflammation, but more oxidative stress as well. We sought to determine howthe control of oxidative stress and inflammation could ameliorate complications stemmingfrom the disease.Exercise training is an important mechanism for the beneficial modulation oxidative stressand inflammation through several adaptive pathways: antioxidants, shear stress, vasodilation,and anti-inflammatory cytokines. The purpose of this thesis was to determine if thesebeneficial effects of exercise training could improve oxidative stress and consequentlyinflammation in sickle cell trait (SCT) and atherosclerosis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?