Towards a distributed, embodied and computational theory of cooperative interaction

par Stéphane Lallée (Lallée)

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Peter Ford Dominey.

Soutenue le 02-04-2012

à Lyon 1 , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Institut Cellule Souche et Cerveau (laboratoire) .

Le président du jury était Rémi Gervais.

Le jury était composé de Henry Kennedy.

Les rapporteurs étaient Giorgio Metta, Paul Vershure.

  • Titre traduit

    Vers une théorie de la coopération incarnée, distribuée et computationelle


  • Résumé

    Les robots vont peu à peu intégrer nos foyers sous la forme d’assistants et de compagnons,humanoïdes ou non. Afin de remplir leur rôle efficacement ils devront s’adapter àl’utilisateur, notamment en apprenant de celui-ci le savoir ou les capacités qui leur fontdéfaut. Dans ce but, leur manière d’interagir doit être naturelle et évoquer les mêmesmécanismes coopératifs que ceux présent chez l’homme. Au centre de ces mécanisme setrouve le concept d’action : qu’est-ce qu’une action, comment les humains les reconnaissent,comment les produire ou les décrire ? La modélisation de toutes ces fonctionnalitésconstituera la fondation de cette thèse et permettra la mise en place de mécanismescoopératifs de plus haut niveau, en particulier les plan partagés qui permettent à plusieursindividus d’oeuvrer de concert afin d’atteindre un but commun. Finalement, je présenteraiune différence fondamentale entre la représentation de la connaissance chez l’homme etchez la machine, toujours dans le cadre de l’interaction coopérative : la dissociation possibleentre le corps d’un robot et sa cognition, ce qui n’est pas imaginable chez l’homme. Cettedissociation m’amènera notamment à explorer le « shared experience framework », unesituation dans laquelle une cognition artificielle centrale gère l’expérience partagée demultiples individus ayant chacun une identité propre. Cela m’amènera finalement àquestionner les différentes philosophies de l’esprit du point de vue de l’attribution d’unesprit à une machine et de ce que cela impliquerai quant à l’esprit humain.


  • Résumé

    Robots will gradually integrate our homes wielding the role of companions, humanoids ornot. In order to cope with this status they will have to adapt to the user, especially bylearning knowledge or skills from him that they may lack. In this context, their interactionshould be natural and evoke the same cooperative mechanisms that humans use. At thecore of those mechanisms is the concept of action: what is an action, how do humansrecognize them, how they produce or describe them? The modeling of aspects of thesefunctionalities will be the basis of this thesis and will allow the implementation of higherlevel cooperative mechanisms. One of these is the ability to handle “shared plans” whichallow two (or more) individuals to cooperate in order to reach a goal shared by all.Throughout the thesis I will attempt to make links between the human development ofthese capabilities, their neurophysiology, and their robotic implementation. As a result ofthis work, I will present a fundamental difference between the representation of knowledgein humans and machines, still in the framework of cooperative interaction: the possibledissociation of a robot body and its cognition, which is not easily imaginable for humans.This dissociation will lead me to explore the “shared experience framework, a situationwhere a central artificial cognition manages the shared knowledge of multiple beings, eachof them owning some kind of individuality. In the end this phenomenon will interrogate thevarious philosophies of mind by asking the question of the attribution of a mind to amachine and the consequences of such a possibility regarding the human mind.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.