Modifications végétatives, somatiques et de l'état d'anxiété en réponse à un stress modéré : influence de caractéristiques individuelles ou situationnelles

par Magali Willmann

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Benoît Bolmont.

Le président du jury était Jacques Prioux.

Le jury était composé de Christian Collet, Cécile Langlet.

Les rapporteurs étaient Michel Audiffren, Janick Naveteur.


  • Résumé

    L'exposition à une situation de stress entraine des réactions cognitives, affectives, physiologiques et comportementales. Ce travail de thèse s'est attaché à examiner des réponses affectives et physiologiques induites par une situation de stress modéré, plus particulièrement l'état d'anxiété et la tension musculaire, et a également considéré les caractéristiques de la situation et le trait d'anxiété des individus. Une première étude a montré chez des individus de traits d'anxiété différents une réactivité physiologique similaire au cours de la situation stressante, bien que les individus de trait d'anxiété "haut" aient rapporté un état d'anxiété plus élevé que les individus de trait d'anxiété "bas". En revanche, après la situation stressante, les individus de trait d'anxiété "haut" ont montré un délai dans la récupération de certains paramètres végétatifs et musculaires. Ces résultats ont suggéré que des différences dans les réponses physiologiques entre des individus de traits d'anxiété différents pourraient émerger au cours de la période de récupération. Ainsi, les réponses, qu'elles soient affectives ou physiologiques, pourraient dépendre du niveau de trait d'anxiété des individus. Les deux autres études ont montré chez des individus de trait d'anxiété homogène soumis à la situation stressante des patrons d'activation musculaire différents selon les muscles. Ces résultats ont suggéré un lien entre les différentes réponses musculaires et le rôle fonctionnel des muscles. Par ailleurs, les résultats ont montré une diminution de l'état d'anxiété et de ces réponses musculaires au cours d'une deuxième exposition à la situation stressante, excepté pour le muscle trapèze qui semble avoir une réactivité particulière liée à sa fonction. Toutefois, l'adaptation des réponses des différents muscles et de l'état d'anxiété suggère que les réponses affectives et musculaires pourraient être influencées par les caractéristiques de la situation (nouveauté et répétition). Finalement, l'ensemble de ces résultats suggère qu'il est important de considérer les caractéristiques de l'environnement et la personnalité des individus dans l'étude des réponses affectives et physiologiques en situation de stress

  • Titre traduit

    Autonomic and muscular modifications and state anxiety in response to moderate stress : influence of individual or situational characteristics


  • Résumé

    Exposure to stressful situations is typically associated with cognitive, affective, physiological and behavioral responses. The aim of this work was to examine the affective and physiological responses to moderate stress, particularly state anxiety and muscle tension and also to consider the characteristics of the situation and the trait anxiety of the subjects.Our results showed that high anxious subjects have a higher level of state-anxiety than low anxious subjects during the stressful task, but no difference in physiological reactivity has been found between both groups. However, after exposure to the stressful situation, high anxious subjects have delayed physiological recovery. This suggests that physiological differences might emerge during the recovery period according to trait anxiety level. Thus, affective and physiological responses could depend on trait anxiety level. Furthermore, our results showed in individuals with homogeneous trait anxiety level that muscle tension induced by the stressful situation could differ depending on the muscles. This result suggests a relationship between the different muscular responses and the functional role of the muscles. Moreover, the results showed that state anxiety and these muscular responses decrease during a second exposure to the same stressful situation, except for the trapezius muscle which seems to have a particular reactivity to the stressor. However, adaptation of these muscular modifications and of state anxiety suggests that affective and muscular responses could be influenced by the characteristics of the situation (novelty and repetition).In conclusion, these findings highlight the importance of considering the environmental characteristics and the personality trait of individuals in research on stress responses


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.