Description du fang-nzaman, langue bantoue du Gabon : phonologie et classes nominales

par Emilienne - Nadège Mekina

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Bernard Combettes.

Le président du jury était Jeanne-Marie Debaisieux.

Le jury était composé de José Deulofeu.


  • Résumé

    Cette thèse consiste en une description du Fang-Nzaman, langue bantoue parlée au Gabon en Afrique Centrale. Le travail présente la phonologie en commençant par l'identification des phonèmes, avec la mise en relief des paires minimales qui permettent d'opposer les phonèmes : /mb/ vs /b/ et de les classer comme unités distinctives. Le choix des oppositions qui sont présentées a été fait en fonction des éléments nécessaires à l'identification dans certaines positions. Pour les phonèmes, le lexème permet les oppositions dans les structures les plus usitées. Les phonèmes sont ainsi définis dans leur fonctionnement et dans leur classement.Les unités discrètes sont indispensables au fonctionnement de langues, mais les éléments majeurs suprasegmentaux de la prosodie que sont les tons dans le fang-nzaman le sont aussi. Ils sont répertoriés en tons ponctuels et tons modulés.L'organisation de ces unités a permis l'identification de différentes positions occupées par les catégories grammaticales ou lexicales dans le syntagme ; après la définition des éléments du système dans le cadre syntaxique, on a procédé à l'analyse des classes nominales. L'étude des catégories grammaticales permet également d'envisager la morphologie dans le cadre d'un paradigme nominal et dans un aperçu du paradigme verbal. Le paradigme nominal inventorie les indices de classe, les détermine à partir de trois critères, la forme du préfixe nominal, l'appariement des classes et les accords de classe. La langue permet aussi d'étudier le fonctionnement des indices de classe avec les pronoms dans les énoncés.

  • Titre traduit

    Description of Fang-Nzaman, a Bantu language of Gabon : Phonology and Noun Classes


  • Résumé

    This thesis is a description of Fang-Nzaman, a Bantu language spoken in Gabon, in Central Africa. This work identifies the phonemes of Fang-Nzaman, highlighting the existence of minimal pairs opposing the phonemes /mb/ and /b/, which shows that they are distinctive units.The oppositions presented were chosen according to the representativeness of the elements necessary to identification in certain positions. For phonemes, the lexeme allows for oppositions in the most commonly used structures. Phonemes are thus defined in terms of their behaviour and their classification.Discrete units are key to the understanding of languages, but major suprasegmental elements of prosody, such as the tones of Fang-Nzaman, are also crucial. They are classified into punctual tones and contour tones.The organization of those units has made it possible to identify the various positions occupied by the grammatical or lexical categories in the syntactic unit and to define the elements of the system within a syntactic framework, prior to the analysis of noun classes.Thus, the study of grammatical categories makes it possible to analyze morphology in terms of a noun paradigm and, briefly, a verb paradigm. The noun paradigm lists the class affixes, identifying them on the basis of three criteria: form of the noun prefix, pairing and class inflection. The language also makes it possible to show how class affixes are used with pronouns in speech.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.