Analyse de la relation entre productivité, profitabilité et création de la valeur : le cas des banques tunisiennes

par Helmi Damak

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alain Buzelay et de Nejib Hachicha.

Le président du jury était Jean-Pierre Allégret.

Le jury était composé de Jean-Noël Ory.

Les rapporteurs étaient Georges Gallais-Hamonno, Abdelfettah Ghorbel.


  • Résumé

    Maintenir un accroissement soutenu de la valeur pour les actionnaires estaujourd'hui reconnu comme un des principaux objectifs stratégiques pour les institutions financières. Générer une croissance stable de la valeur pour les actionnaires nécessite une concentration intense sur une prestation de services de meilleure qualité aux clients, le recrutement, le maintien d'un effectif motivé, et l'entretien d'excellentes relations avec les différents partenaires de la firme bancaire.Cette thèse présente une évaluation analytique de la création de la valeur actionnariale dans le secteur bancaire. La première partie : Fournit un cadre pour l'analyse théorique de la valeur actionnariale en discutant comment la valeur actionnariale peut être définie, si elle peut être considérée comme un objectif valable et stratégique pour la banque, comment la valeur actionnariale peut être mesuré et comment elle peut être créé. La deuxième partie de la thèse présente des Investigations empiriques afin de mesurer la valeur actionnariale et certains de ses déterminants. La partie finale Analyses l'importance de Ces facteurs dans lacréation de valeur pour les actionnaires.L'échantillon utilisé comprend les dix banques tunisiennes cotées sur la bourse des valeurs mobilières de Tunisie entre 1995 et 2009. Nous utilisons un modèle de panel pour examiner les déterminants de la création de valeur pour les actionnaires (Mesuré par l'EVA et ses composante, c.-à-d. profits économiques et coût de capital) comme une fonction linéaire de variables spécifique aux banques et a l?industrie bancaire et des variables macro-économique. Nous trouvons que Divers facteurs semble être d'importants déterminants significatifs des profits économiques et de la valeur actionnariale créée par les banques. En cohérence avec la littérature antérieure, nous avons des efficiences coût et revenu qui sont liées positivement à la performance des banques: à savoir, les profits économiques ont eu un lien positif avec l'amélioration de l'efficience revenu, tandis que l'EVA est positivement liée a l'amélioration de l'efficience coût. Deuxièmement, nous trouvons une relation positive entre les pertes de crédit et la valeur actionnariale, ce qui explique que des pertes élevées inattendues impliquent un plus grand volume d'affaires et peut-être de moins bonne qualité du portefeuille de prêts. Troisièmement, nous avonsobservé un lien positif entre l'endettement bancaire et les profits économiques, mais non pas avec l'EVA. Cela est dû à la relation positive entre effet de levier financier et le coût du capital. Dans l'ensemble, plus le levier financier est important plus les profits économiques seront aussi importantes, mais cela est compensé par des coûts du capital plus élevés.

  • Titre traduit

    Study of the relationship between productivity profitability and shareholder value : the case of Tunisian banks


  • Résumé

    Creating sustainable shareholder value is at this time accepted as one of the mostimportant strategic objectives for financial institutions. Generating stable shareholder value growth requires an intense focus on delivering benefits to customers in the most efficient way, hiring and retaining motivated personnel, maintaining excellent relationship with other firm stakeholders.This thesis provides an analytical assessment of shareholder value creation in banking. The first part of the text provides a framework for analysing shareholder value theory by discussing how shareholder value can be defined, if it can be considered a valid strategic objective for banks, how shareholder value can be measured and how it can be created.The second part of the text presents empirical investigations in order to measureshareholder value and some of it drivers. The final part analyses the importance of these drivers in creating shareholder value. In order to have a broad view of the sector, the sample analysed comprises commercial Tunisian banks listed on Tunisian stock exchange between 1995 and 2009. We use a panel model to examine the determinants of bank's shareholder value reaction (measured by EVA and its components) as a linear function of various bank-specific, industry-specific and macroeconomic. We find that various factors are found to be statistically significantdeterminants of economic profits and shareholder value created by banks. Consistently with the previous literature, we find that cost and revenue efficiency are positively related to bank performance: namely, economic profits are found to have a positive link with revenue efficiency improvements, while EVA is positively related to cost efficiency improvements. Secondly, we find a positive relationship between credit losses and shareholder value providing evidence that higher unexpected losses imply larger business volume and perhaps lower loan portfolio quality. Thirdly, we observe a positive link between bank's leverage and economic profits, but not with EVA. This is due to the positive relationship between financial leverage and the cost of capital, overall, greater financial leverage increase economic profits but this is compensate by higher costs of capital.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.