Les conventions du discours direct dans la poésie narrative vieil-anglaise

par Elise Louviot

Thèse de doctorat en Langues, Littératures et civilisations

Sous la direction de Colette Stevanovitch.

Soutenue le 17-11-2012

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés (LTS) (Nancy-Metz) , en partenariat avec IDEA - Théorie et pratiques de l'interdisciplinarité dans les études anglophones - EA 2338 (laboratoire) .

Le président du jury était Monique De Mattia.

Le jury était composé de Leo Martin Carruthers, Paul Cavill, Fabienne Toupin.


  • Résumé

    Le but de cette thèse est de mettre en évidence, au-delà des spécificités propres à chaque poème, les caractéristiques communes aux emplois du discours direct dans la poésie narrative vieil-anglaise. À cet effet, un groupe de huit textes a été choisi, représentant au mieux la variété du corpus poétique subsistant, tant par leur sujet que par leur style ou leur rapport éventuel à une source connue : Beowulf, la Genèse A et B, Christ et Satan, Andreas, Elene, Juliana et Guthlac A. Il ne s'agit pas ici simplement d'étudier la forme prise par le discours direct, mais aussi ce que cette forme révèle sur la conception que les poètes se faisaient de la parole et de la place de sa représentation dans le récit.La première partie de la thèse cherche à déterminer si les caractéristiques traditionnellement reconnues au discours direct en poésie vieil-anglaise - un goût pour la solennité au détriment de la caractérisation des personnages et du progrès de l'action - sont fondées et si elles concernent également tous les poèmes du corpus.La seconde partie s'intéresse à la nature des voix représentées au discours direct : dans quelle mesure elles permettent d'exprimer une subjectivité (et quel type de subjectivité) et quel est leur statut par rapport à la voix du narrateur.Les résultats indiquent que dans la poésie narrative vieil-anglaise, le discours direct n'est pas conçu comme un objet fondamentalement distinct du récit, ou comme l'expression d'une voix et d'un point de vue autre au sein de la voix du narrateur. Le discours direct apparaît comme une modalité actualisée du récit, un procédé dramatique et didactique qui adopte le même vocabulaire et le même point de vue que le récit.

  • Titre traduit

    The Conventions of Direct Speech in Old English Narrative Poetry


  • Résumé

    The aim of this work is to identify the shared characteristics of direct speech in Old English narrative poetry, beyond the specificities of each text. So as to best reflect the diversity of the extant poetic corpus (in terms of topic, style or source), eight texts were selected for this study: Beowulf, Genesis A and B, Christ and Satan, Andreas, Elene, Juliana and Guthlac A. The aim of this thesis is not only to examine the form of direct speech, but also what it reveals concerning how poets viewed speech and the place of its representation in narrative.The first section of the thesis tries to determine whether the characteristics traditionally attributed to direct speech in Old English poetry - a taste for formality to the detriment of characterization and the progress of action - are valid and whether they are equally represented in all poems.The second section is concerned with the nature of the voices represented through direct speech: to what extent they express a form of subjectivity (and what type of subjectivity) and what their status is, compared with the narrator's voice.Results show that, in Old English narrative poetry, direct speech is not conceived of as an object radically distinct from narrative, or as the expression of another voice and point of view within the narrative voice. Direct speech appears as an actualized form of narrative, a dramatic and didactic device, using the same vocabulary and the same point of view as the narrative.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.