Modèles murins pour l’étude d’éléments régulateurs du locus IgH : ciblage des régions Eμ et 3’régulatrices

par Marie Marquet

Thèse de doctorat en Médecine. Biologie. Immunologie

Sous la direction de Eric Pinaud.

Soutenue en 2012

à Limoges .


  • Résumé

    Lors du développement lymphocytaire B, le locus IgH subit de nombreux remaniements géniques contrôlés par différents éléments cis régulateurs. La première région régulatrice est constituée de l’activateur intronique cEμ et ses régions d’attachement à la matrice (MARsEμ). Pour nos études, nous avons réalisé les Knock-Out de la totalité de la région et des régions MARsEμ. Le premier modèle, entraînant un sévère blocage du développement B, confirme l’importance de Eμ aux stades précoces. Ce modèle met également en évidence le rôle important de Eμ pour l’expression de la chaîne lourde μ au stade pré-B, sa délétion entraînant un déséquilibre des compartiments B périphériques caractérisé par la diminution de la population B folliculaire à la faveur des cellules B de la zone marginale. L’étude du second modèle met en lumière un rôle important des régions MARsEμ lors de d’hypermutation somatique. De façon étonnante, les MARsEμ. Influencent ce processus en cis au locus IgH mais aussi en trans, au locus des chaînes légères ҡ. La seconde région régulatrice située en 3’ du locus est constituée de quatre activateurs transcriptionnels (hs3a, hs1-2, hs3b, hs4). Elle présente une structure quasipalindromique, dont le rôle restait méconnu, incluant des séquences inversées et répétées organisées autour de hs1,2 (hs4 étant situé en dehors de cette structure). Le Knock-Out de ce quasi-palindrome confirme que hs4 permet l’expression optimale de la chaîne lourde μ dans les cellules B au repos ; ce modèle démontre également un rôle capital de cette région pour le processus d’hypermutation somatique couplé à la transcription.

  • Titre traduit

    Mouse models for the study of IgH regulatory elements : targeting Emu and the 3' regulatory region


  • Résumé

    During B cells development, the IgH locus undergo many genetics rearrangements regulated by several cis-regulatory elements. The first regulatory region is composed of the intronic enhancer cEμ and its matrix attachment regions (MARsEμ). In our study, we have realized the Knock-Out of both full length Eμ and the MARsEμ regions. The first model led to a drastic B cell development blockade and confirms the importance of Eμ at the early stages. This model also highlights the important role of Eμ for the μ heavy chain expression at the pre-B cell stage. Eμ deletion results in the unbalance of peripheral B cells subsets wherein follicular B cell population is decreased in favor of marginal zone B cells. The second model revealed an important role of MARsEμ for somatic hypermutation. Surprisingly, the MARsEμ regions influence this process in cis at the IgH locus but also in trans at the ҡ light chain locus. The second regulatory region, located at the 3’ end of the locus, contains four transcriptional enhancers (hs3a, hs1-2, hs3b, hs4). It displays a “quasi-palindromic” architecture; including inverted repeated sequences organized around hs1-2 element (hs4 is outside of this structure). The function of this particular structure remains unknown. The “quasi-palindromic” Knock-Out confirms that hs4 allows an optimal expression of the μ heavy chain in resting B cells. This model demonstrates also a key role of this region for transcription-coupled somatic hypermutation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 f.)
  • Annexes : 259 ref. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM2012310E
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.