Les têtes de bassin : de la cartographie aux échelles mondiale et française à la caractérisation des ruisseaux limousins

par Nicolas Lhéritier

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Laurent Touchart.

Soutenue en 2012

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Récemment, l’apparition de la notion de « tête de bassin » montre la volonté de territorialisation de la gestion de l’eau et la prise en compte des régions aux réseaux hydrographiques denses. Dans la bibliographie, ces territoires sont composés des bassins versants de rang 0 et 1, marqués par des restructurations sociales et des « fronts écologiques ». La diversité des petits cours d’eau et zones humides qui s’y trouvent entraîne des définitions scientifiques et surtout écologiques difficilement transposables. Pourtant, les gestionnaires et pouvoirs publics s’efforcent d’en donner une définition cartographique dont dépend la planification d’actions en leur faveur. En effet, les restructurations territoriales ne sont pas sans impacts. La production sédimentaire « naturelle » de la tête de bassin est amplifiée par les activités humaines. Des enjeux forts pour les populations de ces régions sont identifiés, ils seront réellement perçus lorsque l’étendue des têtes de bassins sera connue. Nos principaux résultats de recherche ont été d'effectuer les premiers pas vers la cartographie des petits cours d'eau et des surfaces de têtes de bassin par grand type hydro-géomorphologique à l'échelle mondiale. Nous avons proposé des cartographies des têtes de bassin françaises. Ces cartes constituent un préalable à l'analyse de leur qualité environnementale, ichtyologique, et de la qualité de leurs eaux, en particulier du bassin de la Loire. Nous avons caractérisé les ruisseaux limousins, et plus particulièrement ceux du Pays Monts et Barrages dans le bassin amont de la Vienne d’un point de vue hydromorphologique et hydroécologique en lien avec les activités humaines.

  • Titre traduit

    Headwaters basin : cartography for world and France and streams of Limousin characterization


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Recently, the appearance of « headwater basin » notion shows the willing of territorial water management, and notably taking care of region that have dense hydrographic network. In bibliography, those territories are composed of 0 and 1 range basins, marked by social restructurings and "éco-frontier". The diversity of the small streams and wetlands generate scientific and ecologic definitions hardly transposable. However, the administrators and public authorities try to give a cartographic definition which depends actions of preservation and restoration. Territorial restructurings are not without impacts. The “natural” sedimentary production in the headwater basin is increased by the human activities. Strong stakes for the populations of these regions are identified; they will be perceptible only when we will know the sprawling of the headwater basin territories. Our main research results did the first steps towards the mapping of small streams linear and headwater surfaces by hydro-geomorphologic types for world. We offered mappings of the french headwater. Those maps were a prior to an analysis of their environmental quality, particularly for Loire basin. We have characterized streams of Limousin, particularly streams of the “Pays Monts et Barrages” according to hydromorphological and hydroecological particularity linked to human activities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., (476 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.441-450

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.