Les exemples grecs des Institutions grammaticales, héritages et doctrines

par Cécile Conduche

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Marc Baratin.

Le jury était composé de Marc Baratin, Jean Schneider, Jean-Christophe Jolivet, Guillaume Bonnet.


  • Résumé

    Le corpus de cette thèse est fourni par les exemples en langue grecque de la grande grammaire de Priscien, ouvrage rédigé dans le premier tiers du VIe siècle à Constantinople. La première partie est une longue introduction, qui présente un historique des recherches et évalue la fiabilité de l'édition de référence établie par Martin Hertz en 1855-1859. Un retour à la tradition manuscrite permet de proposer des amendements au texte grec. La deuxième partie présente une typologie de l'utilisation du grec dans la grammaire, à l'exclusion du vocabulaire technique. Ainsi, le recours au grec de Priscien est mis en relation avec la pratique des autres grammairiens latins de l'Antiquité tardive. Elle permet de relativiser l'idée d'une fonction purement heuristique du grec, éclaircissement du latin. La troisième partie consiste en une étude des sources grecques des exemples de Priscien, qu'elles soient nommées comme Apollonios Dyscole ou Hérodien, ou implicites comme la métrique ou les dialectologues. Priscien apparaît très proche, dans son maniement de la littérature technique d'époque romaine, de ses successeurs grammairiens d'époque byzantine. La quatrième et dernière partie se concentre sur la théorie et la pratique comparatistes de Priscien, en particulier dans son étude syntaxique. On y avance l'hypothèse que la recherche d'une correspondance entre faits de langue grecs et latins conduit à transférer des notions et des règles grammaticales du latin vers le grec. Le développement est complété par deux annexes : comparaison du texte des citations grecques de Priscien avec la tradition directe, accords entre les analyses de Priscien et celles des grammairiens grecs.

  • Titre traduit

    The Greek examples of institutiones grammaticae : legacies and doctrines


  • Résumé

    The Greek examples included in Priscian's comprehensive grammar of latin (Constantinople, ca. 525) make the corpus of this dissertation. The first part is an extended introduction which presents previous research on the topic and evaluates the reliability of Martin Hertz's received edition, established in 1855-59. Some emendations to the Greek text are argued for on the basis of a de visu examination of the manuscript tradition. The second part elaborates a typology of the uses of greek in the grammar, save for technical terms. Through that framework, Priscian's use of greek is confronted to late antique grammatical practice. Thus the idea of greek serving as an explanation of latin put in perspective. The third part studies the Greek sources of Priscian's examples, either quoted by name like Apollonius Dyscolus and Herodian, or tacitely used like metrics and dialectology. Priscian appears to handle imperial grammatical authors as later, Byzantine era grammarians do. The fourth focuses on Priscian's comparativist theory and practice, with particular attention to his syntax. We put forward the idea that the quest for conformity between Greek and Latin languages results in a transfer of grammatical rules and notions from latin to greek. Two appendices follow : a comparison of Priscian's text of Greek quotes with the direct tradition, and agreements between Priscian's analysis and that of Greek grammarians.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.