Processus de transformation des intentions en actions entrepreunariales

par Aude Moussa Mouloungui

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Claude Lemoine et de Adalgissa Battistelli.

Soutenue le 04-05-2012

à Lille 3 en cotutelle avec l'Université de Vérone (Italie) , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec Université Lille 3 (laboratoire) .

Le président du jury était Vincenzo Major.

Le jury était composé de Claude Lemoine, Adalgissa Battistelli, Vincenzo Major, Sasine Potil.


  • Résumé

    L'étude des facteurs psychosociaux qui déterminent les comportements liés à la création d'entreprise est essentielle à l'explication de l'intention entrepreneuriale et du processus cognitif de sa transformation en action. Dans cette perspective nous nous sommes intéressés à la dynamique personnelle impliquée dans les conduites de création d'entreprise. Trois catégories de personnes ont participé à cette étude : les étudiants, les entrepreneurs en création et les entrepreneurs actifs. Cela nous a permis de contourner la difficulté méthodologique liée à la réalisation d'une observation longitudinale. A partir de la littérature internationale sur le sujet, nous présentons l'entrepreneuriat comme un processus téléologique qui s'élabore dans le temps. Ainsi, nous avons construit un modèle d'analyse par équations structurales établissant les liens entre les variables déterminantes de l'intention entrepreneuriale, les variables intermédiaires en particulier en référence au modèle du comportement planifié, à celui de Gollwitzer sur les phases de l'action et à Kuhl sur le contrôle de l'action et les conduites de création d'entreprise. Nos résultats nous ont permis de proposer un modèle théorique dit de la hiérarchisation de la mobilisation des capacités volitionnelles. Son postulat est semblable à celui de la théorie des besoins de Maslow. Toutefois, contrairement à la pyramide des besoins, nous faisons l'hypothèse d'une remobilisation possible des capacités volitionnelles d'une phase inférieure du processus

  • Titre traduit

    Transformation process of entrepreneurial intentions into action


  • Résumé

    The study of psychosocial factors which determine the behaviors associated with business creation is essential to the explanation of entrepreneurial intention and of the cognitve process of its transformation into action. At this prospect, we have been interested in the personal dynamics involved in business creation management. Three professional categories have participated in this study : students, entrepreneurs in creating and active entrepreneurs. This has allowed us to get around the methodological difficulties related to the achievement of a longitudinal observation. On the basis of international literature on the subject, entrepreneurship can be presented as a teleological process that develops over time. Thus, we have constructed a model of analysis by structural equations establishing the relationship between the determining variables of the entrepreneurial intention, the intermediate variables, especially in reference of the theory of planned behavior, to that of Gollwitzer on the phases of action and that of Kuhl on the control of action and business creating management. Our results have allowed us to propose a theoretical model so called hierarchical organization of the mobilization of volitional capacities. Its premise is similar to Maslow's theory of needs. However, contrary to the pyramid of needs, we make the hypothesis of a possible remobilization of volitional capacities of a lower phase of the process.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.