Les pratiques funéraires dans les cités des Champs Phlégréens à l’époque romaine (IIIe siècle avant JC – VIe siècle après JC)

par Gaël Brkojewitsch

Thèse de doctorat en Histoire/civilisations : mondes anciens

Sous la direction de William Van Andringa.

Le président du jury était Jean-Pierre Brun.

Le jury était composé de William Van Andringa, Jean-Pierre Brun, Javier Arce, Stefano De Caro, Henri Duday.


  • Résumé

    La thèse porte sur les pratiques funéraires de l'époque romaine dans les Champs Phlégréens, région volcanique située à l'Ouest de Naples. Les limites chronologiques sont définies par l'obtention de la civitas sine suffragio par la ville de Cumes au IIIe s. av. J.-C. et par la prise de la cité par les Goths au VIe s. apr. J.-C. La thèse s'organise en trois parties. La première recense les monuments et les tombes plus modestes fouillés dans la région. 269 notices détaillent de nombreux contextes mais la documentation s'avère souvent insuffisante pour traiter le sujet. Dans la deuxième partie, une documentation de première main est présentée. Deux secteurs de la nécropole de Cumes sont décrits et analysés en suivant un plan chronologique. Chaque contexte bénéficie d'une description archéologique détaillée et le lecteur trouve également les travaux des anthropologues (Henri Duday et Stephan Naji) dont le travail est central. La chronologie est fondée sur l'étude du mobilier qui est présenté à la fin de chaque chapitre. Dans la troisième partie, l'architecture des tombes et les pratiques funéraires sont abordés. L'architecture d'abord avec l'évolution du paysage péri-urbain, l'évolution des monuments et l'organisation spatiale des espaces. Les pratiques sont traitées de manière à décrire les gestes durant les funérailles, la mise au tombeau et les commémorations. Les découvertes archéologiques sont interprétées à la lumière des sources disponibles (textes, inscriptions, documents iconographiques). la documentation complémentaire est intégralement disponible dans un second volume de 316 pages

  • Titre traduit

    Funerary practices in the Phlegraean Fields cities during the Roman period (300 BC-AD 600)


  • Résumé

    The dissertation addresses funerary practices during the Roman period in the Phlegraean Fields, a volcanic region located West of Naples. Chronological boundaries are defined from the acquisition of the civitas sine suffragio by the city of Cumae in the third century before Christ, to the conquest of the city by the Goths in the sixth century of our era. The dissertation is organized in three parts. The first lists the most modest monuments and tombs excavated in the region. 269 forms detail numeroux contexts but the documentation is often insufficient to deal with the topic. In the second part, a firsthand documentation is presented. Two areas of the Cumae necropolis are described and analyzed following a chronological outline. Each context benefits from a detailed archaeological description and the reader can also finds the central anthropological studies (by henri Duday ans StephanNaji). Chronology is based on the analyses of artifacts presented at the end of each chapter. In the third part, tomb architecture and funerary practices are discussed. First the architecture with the evolution of the peri-urban landscape and monuments as well as the spatial organization of space. Practices are discusses by describing the funerals, the entombment, and commemorations. Archaeological discoveries are interpreted from available sources (texts, engravings, iconographic documents). Supplementary documentation is fully accessible in a second 316 pages volume


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.