Orthographic and phonological coding during L2 visual word recognition in L2 learners : lexical and sublexical mechanisms

par Eva Commissaire

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Séverine Casalis et de Lynne G Duncan.

Soutenue le 30-11-2012

à Lille 3 en cotutelle avec l'University of Dundee - Ecosse -UK , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) .

  • Titre traduit

    Codages orthographique et phonologique en reconnaissance visuelle de mots en L2 chez des apprenants L2 : mécanismes lexicaux et sublexicaux


  • Résumé

    L'acquisition des représentations orthographiques et phonologiques en anglais langue seconde (L2) chez des francophones (élèves en classe de 6ème et de 4ème, étudiants universitaires) était examinée dans ce travail. La technique d'amorçage masqué permettait de révéler la précision du codage orthographique lexical, après seulement deux années d'acquisition de l'anglais, et ce, indépendamment de la typicalité orthographique des mots (étude 1). Des éléments en faveur d'un accès au lexique non-sélectif à la langue étaient observés : un effet inhibiteur des mots cognates émergeait chez des élèves de 4ème dans une tâche de décision lexicale (étude 2). De plus, des expériences mettant en jeu l'effet d'amorçage orthographique inter-langue relevaien de la compétition lexicale inter-langue chez le groupe le plus compétent uniquement (étude 3). Un surprenant effet facilitateur en tâche de décision lexicale pour les mots L2 dont l'orthographe était partagée entre les deux langues, par rapport aux mots dont l'orthographe était spécifique de la L2, signalait l'influence de la typicalité orthographique en reconnaissance visuelle de mots en L2 (étude 4). Le codage graphémique semblait fonctionnel après quelques mois d'acquisition de la L2, bien que des différences émergeaient entre les différents groupes de niveaux au sujet de la typicalité orthographique des graphèmes (étude 5). Enfin, une co-activation des correspondances écrit-oral de chaque langue était mise en évidence chez ces apprenants L2 (étude 6) ainsi que l'influence des correspondances de la L1 sur la reconnaissance de mots en L2 (étude 7)


  • Résumé

    Orthographic and phonological coding during second language (L2) learning in a school context was examined in the present work. Masked priming techniques revealed that lexical orthographic representations were finely_tuned after only two years of acquisition and that this coding was comparable for words of varying orthographic typically (study 1). Evidence in favour of language non-selectivity during lexical access was uncovered : a cognate inhibition effect emerged in grade 8 for lexical decision (study 2). In addition, tests of cross-language orthographic neighbourhood effects using masked priming revealed cross-language lexical competition in the highest proficiency group only (study 3). Intriguing evidence of facilitation effects in lexical decision for L2 words whose orthography was shared across languages compared to words whose orthography was L2-specific signalled the influence of orthographic typicality during L2 visual word recognition (study 4). Grapheme coding was also shown to be functional after only a few months of L2 learning, though differences emerged across proficiency levels in relation to the orthographic typicality of graphemes (study 5). Finally, evidence was found for the parallel activation of print-to-sound correspondences from both languages in young L2 learners (study 6) and for the influence of first language correspondences on L2 visual word recognition (study 7)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.