Fatigue et récupération en football

par Mathieu Nédélec

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Serge Berthoin et de Grégory Dupont.

Soutenue le 12-10-2012

à Lille 2 , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé (Lille) .


  • Résumé

    Lorsque les joueurs de football réalisent plus d’un match par semaine, la durée de récupération entre deux rencontres successives pourrait être insuffisante, ce qui entraînerait une augmentation du nombre de blessures et/ou une diminution de la performance en match. L’objectif principal de cette thèse était d’identifier les facteurs (environnementaux, intrinsèques, position sur le terrain) susceptibles d’influencer la fatigue et les cinétiques de récupération de joueurs de football professionnels après un match. La présente thèse comprenait quatre études ayant pour objectifs d’analyser l’influence des courses et actions de jeu réalisées au cours d’un match (duel, saut, frappe/centre, tacle, changement de direction) ainsi que la surface de jeu (herbe naturelle contre surface synthétique) sur les cinétiques de récupération de marqueurs de performance physique, cognitive, subjectifs et biochimiques. Nos résultats ont montré que les courses réalisées au cours d’un match de football ne sont pas la cause principale de la fatigue générée par le match. Cette fatigue est également fonction des actions de jeu (duel, saut, frappe et changement de direction) réalisées au cours du match. La fatigue générée par le match est fonction de la position occupée sur le terrain (gardiens de but contre joueurs de champ). La surface de jeu n’influence pas les cinétiques de récupération de joueurs habitués à la surface synthétique. Ces résultats devraient permettre d’optimiser dans le futur les stratégies de récupération réalisées après le match.

  • Titre traduit

    Fatigue and recovery in soccer


  • Résumé

    During periods when the schedule is particularly congested (i.e. two matches per week over several weeks), the recovery time allowed between two successive matches may be insufficient. As a result, players may experience underperformance and/or injury. The overall aim of the present thesis was to identify underlying factors (environmental and intrinsic factors, playing position) that contribute to fatigue and recovery time of professional soccer players after a match. Four experimental studies were conducted to investigate the influence of soccer running activity profile, playing actions performed during a match (i.e. contact, jump, shot/long pass, tackle, change of direction) and playing surface (natural grass versus artificial turf) on the recovery kinetics of physical performance, cognitive performance, subjective ratings and biochemical parameters. Results showed that soccer running performance does not appear to be the main cause for post soccer match-induced fatigue. Post-match fatigue and recovery time depend on playing actions performed during the match (contact, jump, shot/long pass and change of direction). Post-match fatigue depends on playing position (goalkeepers versus outfield players). Playing surface does not impact recovery kinetics among regular artificial turf players. Present results may promote the prescription of more efficient and individualized recovery practices after soccer match.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (221 f.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2012-14
  • Bibliothèque : Université de droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.