Prise en charge des personnes précaires en médecine générale : un levier dans la lutte contre les inégalités sociales de santé ?

par Caroline De Pauw

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Geneviève Cresson.


  • Résumé

    Dans leur injonction au corps médical de porter une attention particulière aux personnes précaires, les politiques publiques fixent un objectif général sans avoir défini le périmètre d’action ou le champ d’intervention. En l’absence de référentiel commun explicite, les généralistes se demandent quels publics sont visés et pour quelle prise en charge spécifique. Cette thèse explore les conditions de consultation en médecine générale. 8 médecins installés dans des secteurs diversifiés ont participé à cette recherche sociologique. Une ethnographie des cabinets médicaux a permis l’observation de 879 « attentes » et 698 consultations, complétées par les échanges informels et les entretiens semi-directifs avec chaque généraliste. L’analyse montre que les médecins sont en situation d’anomie en ce qui concerne la prise en charge des personnes précaires. Incertitude et absence de règles entraînent des pratiques hétérogènes qui ont un impact pour les patients. Ainsi, l’agencement des lieux comme l’organisation de la salle d’attente ou la disposition du cabinet de consultation permettra, ou non, aux patients, d’aborder la consultation et l’examen médical dans les meilleures dispositions. Par ailleurs, il apparaît une grande diversité dans les prises en charge médicales, que ce soit en matière de prescriptions, d’orientation vers d’autres professionnels de santé ou de recours à des interlocuteurs sociaux. Les pratiques sont corrélées à la manière dont les généralistes conçoivent leur métier, notamment la relation médecin-patient, mais également aux représentations et aux émotions que les personnes précaires suscitent chez eux. Certaines pratiques renforcent les inégalités sociales de santé quand d’autres contribuent à leur réduction. Alors qu’elles ne font pas appel aux savoirs dispensés pendant les études de médecine, ce travail sociologique s’est attaché à les identifier en tant que reflet des valeurs et de l’expérience des médecins.

  • Titre traduit

    Care for vulnerable populations in general medicine : a lever against social inequalities in health ?


  • Résumé

    As they urge the medical professionals to pay special attention to vulnerable populations, public policies set a general goal for which no scope of action or intervention is predefined. In the absence of an explicit common reference table, GPs, are left to wonder which populations are targeted and for which care. This thesis focused on consultation conditions in general medicine. 8 doctors practicing in areas diverse in their population took part in this sociological research. These data were collected through an ethnographic study of medical offices. I was able to observe 879 patients during their waiting time and 698 actual consultations. These data were supplemented by informal discussions and conducting semi-structured interviews with each generalist practitioner.The analysis shows that doctors are at loss regarding the care for vulnerable people. Uncertainty and the lack of rules lead to heterogeneous practices with heavy consequences for patients. For instance, an appropriate waiting-room or consulting room layout would help in creating a favourable state of mind in patients before the actual examination takes place. Moreover, the study reveals a great diversity in the medical care as regards prescriptions, referring to other health professionals or involving social partners. Practices are correlated with how GPs perceive their activity, in particular the doctor-patient relationship, but also with the representations and emotions they associate with vulnerable people. GP behaviours would either reduce or further increase social inequality in healthcare and are of particular interest as they are not based on the medical curriculum. Therefore, I strived to identify them as a good reflection of the values and experience of medical practitioners.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 14-12-2022


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.