Le processus de production publicitaire dans les campagnes médiatiques de santé publique : entre inspiration socio-politique et expiration médiatique

par Frédéric Ketterer

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Lise Chantraine-Demailly et de Thomas Heller.


  • Résumé

    Si la communication en santé existe en France depuis au moins le XIXe siècle, le développement des « mass media » dans les années 1970 a conduit à une multiplication de ces campagnes, qui diversifient également les thématiques abordées. Ce travail s’attache à comprendre les ressorts de ces campagnes, en analysant la manière dont elles se construisent et s’inscrivent dans une société donnée. L’analyse repose sur trois campagnes médiatiques de santé publique, réalisées en France entre 2005 et 2007 : deux campagnes nationales sur la santé mentale et une troisième campagne, régionale, sur le sida. L’analyse proposée se fait à un niveau méso-social, à l’intersection des déterminants macro-sociaux et des considérations micro-sociales qui vont modeler la campagne et ses messages, jusqu’à leur diffusion dans l’espace public. Le caractère macro-social se reflète dans la manière dont une thématique de santé va s’intégrer au domaine de la santé publique, en comprenant certaines caractéristiques du contexte socio-politique ; la dimension micro-sociale, elle, renvoie aux agissements des protagonistes de ces campagnes, qui vont se rencontrer, négocier et tenter d’agir en fonction de leurs propres intérêts. C’est dans la rencontre de ces éléments que s’élaborent ces campagnes de santé publique, dans un contexte où la santé publique se définit tout en s’inventant. En dernier lieu, c’est la construction sociale des subjectivités, la manière dont le pouvoir tente de définir le rapport de l’individu à son corps qui s’exprime au travers de ces campagnes, avec en substrat des luttes symboliques pour une reconnaissance par le « champ politique ».

  • Titre traduit

    The advertising production process in media campaigns of public health : between socio-political inspiration and media expiration


  • Résumé

    Health communication does exist in France since, at least, the 19th century. However, because of the development of the « mass media » in the seventies, multiplication of those campaigns and diversification of their themes have occurred. The aim of this work is to understand the mechanisms underlying those campaigns in analysing how they were designed and how they have a meaning in a society. The analysis rests on three media campaigns performed in France between 2005 and 2007: two national campaigns on mental health and a third regional one on AIDS. The analysis was performed at a mesosocial level, at the intersection between macrosocial determinants and microsocial considerations that both influenced the design of the campaign, its messages and its diffusion in the public space. The macrosocial characteristic is reflected in the way a health theme is integrated in public health, comprising some features of the socio-political context; the microsocial dimension refers to the actions of the protagonists of these campaigns who will meet, negotiate and try to act in the light of their own interests. The campaigns of public health will result from the crossing of those elements, in a context where public health defines while still inventing itself. Lastly, social building of subjectivities, the way power tries to define the relationship between the person and his body, is expressed through these campaigns, with, in background, symbolic fights for recognition by the “political field”.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.