L'aide à la santé : mobilisation et coordination. Une analyse économique

par Mamadou I Barry

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Boidin.


  • Résumé

    La coopération internationale pour la santé a connu, cette dernière décennie, une des périodes les plus dynamiques de son histoire. Les ressources disponibles ont augmenté, une pléthore d’organismes de santé a été créée, et la société civile et le secteur privé ont été mobilisés. Des approches plus participatives ont émergé dans la façon de lever les fonds et de livrer l’assistance. Cependant, l’enthousiasme suscité par ces changements a été accompagné par un malaise croissant, un sentiment que les actions sur le terrain sont « dispersées », faiblement articulées et que les « gaspillages » continuent. Le nombre croissant d’acteurs aurait donc compliqué la gestion de l’aide pour les bénéficiaires, alourdi les coûts de transaction et augmenté les coûts fixes dans l’aide globale. En conséquence, la littérature indique qu’une amélioration de l’efficacité de l’aide internationale passe par une coordination accrue des acteurs de l’aide, notamment les donateurs. Notre thèse vise à montrer que, s’il est fondé de remettre de l’ordre dans l’architecture chaotique de l’aide, notamment celle de la santé, l’entente des donateurs sur des objectifs limités sur la base de critères coût-efficacité est irréaliste. En nous appuyant sur l’abondante littérature consacrée à l’aide, sur les rapports d’évaluation, sur des entretiens qualitatifs et sur une exploitation de données empiriques, nous soulignons pourquoi l’agenda actuel de coordination ne permet pas une réduction de la dispersion de l’aide.

  • Titre traduit

    Assistance to health : mobilization and coordination. An economic analysis


  • Résumé

    International cooperation in health has experienced over the last decade, one of the most dynamic periods in its history. The resources available have increased, a plethora of health agencies have been established, and civil society and the private sector have been mobilized. More participatory approaches have emerged in how to raise funds and deliver assistance. However, enthusiasm for these changes was accompanied by a growing unease, a feeling that the actions in the field are "scattered", loosely connected and that the "waste" continue. The increasing number of players would thus have complicated the management of aid to recipients, increased the transaction costs and increased fixed costs in total aid. As a result, the literature indicates that improving the efficiency of international assistance has to go through increased coordination of aid actors, including donors. Our thesis aims to show that if it is justified to restore order in the chaotic architecture of aid, including that of health, donor agreement on limited objectives on the basis of cost- effectiveness criterias is unrealistic. Based on the extensive literature on aid, on the evaluation reports, interviews and qualitative operation of empirical data, we emphasize why the current agenda of coordination does not allow a reduction in the dispersion of aid.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.