Paléobiodiversité des Radiolaires du Paléozoique inférieur (Cambrien-Ordovicien) : Aperçu à travers une étude des assemblages à radiolaires provenant des montagnes de l’Altai (Russie), d’Aksuran (Kazakstan), du bassin de Georgina (Australie) et de la Terre Neuve occidentale (Canada)

par Lauren Pouille

Thèse de doctorat en Géosciences, Ecologie, Paléontologie et Océanographie

Sous la direction de Taniel Danelian.

Soutenue le 12-12-2012

à Lille 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences de la matière, du rayonnement et de l'environnement (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec Géosystèmes (laboratoire) .


  • Résumé

    Notre compréhension de la structuration des chaînes trophiques pélagiques du Paléozoïque inférieur, mise en place lors des évènements d’« explosion Cambrienne » et de « Grande Biodiversification Ordovicienne » et qui a abouti à la mise en place des écosystèmes marins à « caractère moderne », reste encore très fragmentaire. Nous nous intéressons ici à comprendre les origines et la dynamique de paléobiodiversité des Radiolaires polycystines, composantes biotiques clefs du plancton hétérotrophe, dans le but de mieux comprendre le calendrier et la dynamique de diversification du plancton au cours du Paléozoïque inférieur. La découverte de nouveau matériel provenant des montagnes de l’Altaï (Sibérie) apporte de nouvelles données sur l’enregistrement fossilifère des premiers radiolaires biominéralisés avec l’identification des plus anciens représentant de la famille des Archéoentactinidae d’âge Botomien. Des études menées sur du matériel de Terre-Neuve et d’Australie ont permis de caractériser l’ensemble des changements biotiques intervenus au sein des assemblages à radiolaires à l’aube de la révolution planctonique mais également de préciser la répartition paléogéographique des radiolaires au Cambrien supérieur. Une étude taxonomique menée sur un échantillon provenant du Kazakhstan a également permis la découverte d’un nouvel assemblage à radiolaire enrichissant considérablement notre connaissance de la diversité des radiolaires à l’Ordovicien moyen.

  • Titre traduit

    Palaeobiodiversity of Early Paleozoic Radiolaria (Cambrian-Ordovician). : Insights from a study of radiolarian assemblages from the Altai Mountains (Russia), Aksuran Mountains (Kazakhstan), Georgina Basin (Australia) and western Newfoundland (Canada)


  • Résumé

    Our understanding of the structuration of Lower Paleozoic pelagic trophic chains during the ‘Cambrian Explosion’ and the ‘Great Ordovician Biodiversification Event’, which has lead to the establishment of modern marine ecosystems, is still very fragmentary. We are here interested in understanding the paleodiversity dynamics of polycystines Radiolaria planctonic group, a key biotic component of the heterotrophic plankton, in order get a better idea of the timing and dynamics of plankton diversification at the Lower Paleozoic. The discovery of new material from the Altai Mountains (Siberia) brings new data on the fossil record of the first biomineralized radiolarians with the identification of the oldest representatives of the Archeoentactinidae family dated of a Botomian age. Study conducted on Newfoundland and Australian material allowed us to characterize precisely the various biotic changes undergone by radiolarians during the Cambrian-Ordovician transition, at the dawn of the planktonic revolution but also to precise their paleogeographic distribution at the Late Cambrian. A detailed taxonomic study conducted on a Kazakhstanian sample has allowed us to describe a new radiolarian assemblage enriching considerably our knowledge on the radiolarian diversity at the middle Ordovician.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (242-[45] p.
  • Annexes : Bibliogr. p. 228-242. 167 réf.

Où se trouve cette thèse ?