Prise en compte de l’adaptation locale et de la dépression hybride en biologie de la conservation : exemple de Biscutella neustriaca, endémique de Haute Normandie

par Betty Courquin

Thèse de doctorat en Biologie évolutive


  • Résumé

    Pour éviter la disparition d'une espèce menacée, l'augmentation des effectifs par transfert d'individus d’une population source à la population cible (renforcement) et la création de populations nouvelles (réintroduction), constituent des instruments clés des stratégies de conservation. Cependant le transfert d’individus dans un contexte d’adaptation locale peut aboutir à une mal-adaptation des individus transférés dans leur environnement d’introduction. Par ailleurs les descendants des croisements entre individus natifs et individus transplantés peuvent présenter une valeur sélective réduite consécutive à la dépression hybride. Intégrer les notions d’adaptation locale et de dépression hybride en biologie de la conservation suscite de nombreuses interrogations, quant à la mise en évidence des adaptations locales, les mesures de distances entre populations, le choix des populations cibles dans un protocole de renforcement ou de réintroduction. La présente thèse s’inscrit dans un projet de conservation d’une espèce micro-endémique menacée, la Biscutelle de Neustrie. Elle s’attache à prendre en compte l’adaptation locale et ses conséquences dans les protocoles de renforcement de l’espèce. Cette thèse comporte trois volets : (1) l’étude de la dépression hybride en lien avec la distribution géographique de l’espèce, en conditions environnementales contrôlées et en sites d’introductions (2) l’étude de la différenciation écologique des populations en termes d’habitats et de traits d’histoire de vie ainsi que le patron d’adaptation locale des plantes à leur environnement naturel (3) la comparaison de deux stratégies conservatrices de renforcement : l’auto- et l’allo-renforcement. La synthèse de ces trois volets a permis d’élaborer un protocole de conservation pour l’espèce et plus largement d’identifier les paramètres à intégrer pour réussir un transfert d’individus chez les espèces menacées ou d’en comprendre les échecs.

  • Titre traduit

    Taking into account local adaptation and outbreeding depression in conservation biology : the example of Biscutella neustriaca, an endemic plant species from Haute Normandie


  • Résumé

    In conservation management of threatened populations or species, reintroduction and reinforcement procedures constitute essential tools. However, transplanted individuals may either establish in the introduction site or be poorly adapted to it. Moreover outcrosses may either increase or decrease outbred progeny fitness, by heterosis or outbreeding depression respectively. In this context, understanding the pattern of genetic and adaptive differentiation between populations is essential for the elaboration of conservation strategies. The objective of the present study is to apply this proposition in the context of the conservation program of Biscutella neustriaca, a declining species. First, we investigated progeny fitness from crosses between populations at distinct geographic scales. Second, we examined ecological differences between habitats, genetic differences in life-history traits between populations and the pattern of local adaptation in greenhouse and in introduction sites. Third, we compared the efficiency of two conservative reinforcement strategies. Finally after a synthesis of these three parts we developed a protocol for the conservation of B. neustriaca and more widely we identified the parameters to include for a successful transfer of individuals in threatened species or for a better understanding of failed attempts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.