Apprentissage et noyau pour les interfaces cerveau-machine

par Xilan Tian

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Stéphane Canu et de Gilles Gasso.

Le président du jury était Alain Rakotomamonjy.

Le jury était composé de Marie-Françoise Lucas.

Les rapporteurs étaient Hélène Paugam-Moisy, Valérie Louis-Dorr.


  • Résumé

    Les Interfaces Cerveau-Machine (ICM) ont été appliquées avec succès aussi bien dans le domaine clinique que pour l'amélioration de la vie quotidienne de patients avec des handicaps. En tant que composante essentielle, le module de traitement du signal détermine nettement la performance d'un système ICM. Nous nous consacrons à améliorer les stratégies de traitement du signal du point de vue de l'apprentissage de la machine. Tout d'abord, nous avons développé un algorithme basé sur les SVM transductifs couplés aux noyaux multiples afin d'intégrer différentes vues des données (vue statistique ou vue géométrique) dans le processus d'apprentissage. Deuxièmement, nous avons proposé une version enligne de l'apprentissage multi-noyaux dans le cas supervisé. Les résultats expérimentaux montrent de meilleures performances par rapport aux approches classiques. De plus, l'algorithme proposé permet de sélectionner automatiquement les canaux de signaux EEG utiles grâce à l'apprentissage multi-noyaux.Dans la dernière partie, nous nous sommes attaqués à l'amélioration du module de traitement du signal au-delà des algorithmes d'apprentissage automatique eux-mêmes. En analysant les données ICM hors-ligne, nous avons d'abord confirmé qu'un modèle de classification simple peut également obtenir des performances satisfaisantes en effectuant une sélection de caractéristiques (et/ou de canaux). Nous avons ensuite conçu un système émotionnel ICM par en tenant compte de l'état émotionnel de l'utilisateur. Sur la base des données de l'EEG obtenus avec différents états émotionnels, c'est-à -dire, positives, négatives et neutres émotions, nous avons finalement prouvé que l'émotion affectait les performances ICM en utilisant des tests statistiques. Cette partie de la thèse propose des bases pour réaliser des ICM plus adaptées aux utilisateurs.

  • Titre traduit

    Study of kernel machines towards brain-computer interfaces


  • Résumé

    Brain-computer Interface (BCI) has achieved numerous successful applications in both clinicaldomain and daily life amelioration. As an essential component, signal processing determines markedly the performance of a BCI system. In this thesis, we dedicate to improve the signal processing strategy from perspective of machine learning strategy. Firstly, we proposed TSVM-MKL to explore the inputs from multiple views, namely, from statistical view and geometrical view; Secondly, we proposed an online MKL to reduce the computational burden involved in most MKL algorithm. The proposed algorithms achieve a better classifcation performance compared with the classical signal kernel machines, and realize an automatical channel selection due to the advantages of MKL algorithm. In the last part, we attempt to improve the signal processing beyond the machine learning algorithms themselves. We first confirmed that simple classifier model can also achieve satisfying performance by careful feature (and/or channel) selection in off-line BCI data analysis. We then implement another approach to improve the BCI signal processing by taking account for the user's emotional state during the signal acquisition procedure. Based on the reliable EEG data obtained from different emotional states, namely, positive, negative and neutral emotions, we perform strict evaluation using statistical tests to confirm that the emotion does affect BCI performance. This part of work provides important basis for realizing user-friendly BCIs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Rouen Normandie).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.