Le mouvement migratoire des "Russophones" en Israël depuis l'implosion soviétique : un enjeu diplomatique, un nouvel acteur politique, socio-économique et culturel ?

par Alcidio Martins

Thèse de doctorat en Langues, littératures et sociétés

Sous la direction de Anne Grynberg.

Soutenue en 2012

à Paris, INALCO .

Le jury était composé de Anne de Tinguy.

Les rapporteurs étaient William Berthomière, Catherine Gousseff.


  • Résumé

    L’une des conséquences majeures de l’implosion soviétique est l’émigration de plusieurs millions d’individus. Israël, qui dispose d’une politique migratoire favorable aux descendants de Juifs et à leur famille, accueille près d’un million de personnes originaires de l’ancien espace soviétique. Fuyant notamment le marasme économique, les conflits ethniques et l’antisémitisme, ces immigrés arrivent massivement en Israël dans un lapse de temps relativement court suscitant un véritable « choc démographique ». Plus de 20 ans après le début de leur installation, cette thèse propose une analyse de leur intégration, ainsi qu’une étude critique des choix pris par les dirigeant israéliens, afin de rendre compte des bouleversements d’ordre politique, économique et socio-culturel. Que ce soit au niveau national ou international, les effets d’un tel flux migratoire continuent de se faire sentir modifiant en profondeur le pays et ses relations avec le monde.

  • Titre traduit

    ˜The œMigratory wave of "Russian-speaking" people in Israel since the Soviet implosion : a diplomatic issue, a new political, socio-economic and cultural forces?


  • Résumé

    One of the major consequences of the collapse of the communist bloc is the emigration of several million people from the former Soviet Union. Israel, with a favourable migration policy for Jewish descendants and their families, welcomes nearly one million of them. Fleeing economic stagnation, ethnic conflicts and anti-Semitism, these immigrants arrive in Israel en masse in a relatively short period of time provoking a "demographic shock". More than twenty years after the beginning of the arrival of these immigrants, this thesis provides an analysis of their integration and a critical study of the choices made by the Israeli leadership that reflect the political, economic and socio-cultural upheavals. Whether at the national or international level, the effects of such a migratory wave continues to be felt fundamentally changing the country and its relationship with other nations and its role in world politics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (double pagination : 512 p. ; CXIV)
  • Annexes : Bibliogr. p.410-499. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.