Les théories poétiques de Boleslaw Leśmian et Tadeusz Peiper

par Jacek Olczyk

Thèse de doctorat en Langues, littératures et sociétés du monde

Sous la direction de Maria Delaperrière et de Michał Paweł Markowski.

Le jury était composé de Anna Burzyńska-Kamieniecka, Jolanta Dudek, Aleksander Fiut.

Les rapporteurs étaient Marek Tomaszewski, Adam Dziadek.


  • Résumé

    La thèse est consacrée à la conscience poétique du XXe siècle vue à travers deux poétiques modernes, celles de Bolesław Leśmian (1877-1937) et de Tadeusz Peiper (1891-1969). Ces deux poètes représentent deux courants complémentaires, anti-symbolistes et antimimétiques mais radicalement différents en eux-mêmes qui permettent d’assister à la naissance de deux visions de la modernité en tant que résultat de la crise de la poésie classique. La conception du rythme (1910-1915), proposée par les théories français, russes et polonais, a fourni à Leśmian des arguments pour rejeter la tendance dominante de la poésie symboliste qui supposait que l’homme ne pouvait connaître le monde que par des abstractions, symboles ou équivalents. Pour lui, le rythme doit donner aux mots un sens concret, immédiate et sensuelle ; il est signifiant en lui-même, à la différence du schéma métrique abstrait. Quant au programme poétique de Peiper élaboré dans les années 1922-1930, il met en avant le refus du hasard, des théories du vers libre et de l’expression poétique directe. S’appuyant sur la rationalisation de tous les processus sociaux et culturels, l’acceptation des nouvelles technologies et la consommation de masse, Peiper propose une théorie de l’équivalence qui consiste à remplacer des sentiments directs par une construction poétique abstraite. Au cœur de sa théorie se trouvent la métaphore et ce qu’il nomme un « système d’épanouissement ». Cette étude, conduite par rapport aux poétiques développées en Europe à la même époque, peut donc être considérée comme l’étape fondatrice d’une recherche portant sur l’évolution de la conscience poétique ultérieure et sur la problématique épistémologique.

  • Titre traduit

    ˜The œpoetic theories of Bolesław Leśmian and Tadeusz Peiper


  • Résumé

    The thesis is devoted to the 20th-century poetic consciousness as manifested in two modernist poetics, those of Bolesław Leśmian (1877-1937) and Tadeusz Peiper (1891-1969). These two poets represent two complementary tendencies, both anti-symbolist and anti-mimetic, but radically different, which gave rise to two visions of modernity resulting from the crisis of classical poetry. The notions of rhythm (1910-1915) proposed by French, Russian and Polish theories, have provided Leśmian with the means to refute the dominant tendency of symbolist poetry that consisted in the belief that one could only know the world through abstract concepts, symbols and correspondences. According to Leśmian, rhythm should furnish words with a tangible, immediate and sensual meaning. Rhythm is meaningful in itself, as opposed to an abstract metrical scheme. In contrast, in his poetic programme elaborated in the years 1922-1930, Tadeusz Peiper foregrounds the rejection of: chance, the theories of free verse and the direct poetic expression. Supporting his argumentation with references to the rationalization of all social and cultural processes, the adoption of new technologies and the appearance of mass consumption, Peiper proposes a theory of equivalence that consists in the replacement of immediate feelings with an abstract poetic structure. At the heart of his theory Peiper placed his metaphor of the “blooming composition. ” The present study analyses the two above-mentioned poetic programmes in the context of other poetics developed in Europe at the same time. Therefore, it can serve as a starting point for a research on the later changes in poetic conscience and on issues regarding epistemology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (677 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.621-664. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.