Représentations mémorielles de la guerre civile grecque depuis le conflit jusqu'à la dictature des colonels dans le discours des vainqueurs et des vaincus

par Christina Alexopoulos

Thèse de doctorat en Histoire, sociétés et territoires du monde

Sous la direction de Joëlle Dalègre.

Soutenue en 2012

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    La thèse étudie la mémoire de la guerre civile grecque (1946-1949) depuis le conflit jusqu'à la dictature des colonels dans le discours des vainqueurs et des vaincus. Elle appréhende les représentations mémorielles et les constructions sociales du conflit à travers une approche pluridisciplinaire, associant l'histoire socioculturelle des représentations, à l'analyse de discours et à la narratologie. Les méthodes de l'histoire orale et de l'anthropologie sont également utilisées pour l'exploration du corpus des témoignages recueillis, transcrits ou filmés. Dans la première partie, après une présentation du statut historique et mémoriel de la guerre civile grecque et des choix épistémologiques et méthodologiques effectués pour son analyse, sont abordées les représentations d’une identité exclusive, construites en miroir, chez les vainqueurs et les vaincus. La seconde partie est consacrée aux représentations, aux narrations et aux pratiques des vainqueurs et la troisième se focalise sur celles des vaincus. Pour conclure, il est question de l’impact de ce processus mémoriel multiple dans la culture politique actuelle du pays.

  • Titre traduit

    Memorial representations of the Greek Civil War from the conflict to the dictatorship of colonels in the discourse of the victors and the defeated


  • Résumé

    This dissertation studies the public narratives on the Greek Civil War (1946 - 1949), focusing on the two decades from the conflict to the dictatorship of colonels in 1967. In order to explore the social constructions and representations of the civil conflict, the author undertakes an interdisciplinary approach, combining social and cultural history of representations, discourse analysis and narratology. At the same time, exploring a rich corpus of filmed testimonies, she makes use of the methods of oral history and anthropology. The First Part of the dissertation proposes some general hypothesis on the memorial and historical condition of the civil war, analyzes methodological issues and presents the most important conceptual tools used to study the social constructions of the memory of the civil war in postwar Greek political culture before attempting a thorough cross-examination of the discourses and narratives of the two camps of the civil war: the right-wing and nationalist victors’ camp and the defeated left-wing, pro-communist camp. The Second Part examines the representations, discourses and practices of the winners’ camp. The Third Part of the dissertation turns its attention to the representations, discourses and mnemonic practices of the defeated camp. Finally, by way of conclusion, the dissertation assesses the effects of the persistence and of the multiple resurgences of the civil war in contemporary Greek historical and political culture, putting forward certain hypothesis for further research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (712 , 444, [68] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 629-708

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.