Mise en œuvre de la pensée bouddhique Vijñānavāda (Rien-que-conscience) dans les écrits littéraires et philosophiques de Yuan Hongdao (1558-1610) [i. E. 1568-1610]

par Ping Ni

Thèse de doctorat en Etudes chinoises

Sous la direction de Catherine Despeux.

Soutenue en 2012

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Cette thèse est l’aboutissement de recherches sur le parcours biographique et l’ensemble de l’œuvre philosophique et littéraire de Yuan Hongdao (1568-1610), un auteur dont la pensée a dominé la théorie littéraire de la fin de la dynastie des Ming et dont l’œuvre, censurée pendant trois siècles, est revenue sur le devant de la scène grâce au mouvement de la « Nouvelle Littérature Chinoise » des années trente du XXe siècle. Ce travail montre que la réhabilitation de Yuan Hongdao qui s’est opérée alors a détourné sa pensée en le rattachant au syncrétisme de son époque qui prône l’unité des trois pensées, le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme. La thèse tend à démontrer que la théorie littéraire et philosophique de Yuan Hongdao s’inscrit au contraire dans le renouveau de l’école bouddhique Rien-que-Conscience qui resurgit à son époque en contre-courant du syncrétisme. En passant en revue les concepts du confucianisme et du taoïsme convoqués dans ses essais philosophiques, l’« examen des choses », la « bonté innée de la nature humaine » et la « spontanéité », elle rend compte de la mise en œuvre par Yuan Hongdao de la théorie de l’école Rien-que-Conscience dans la déconstruction des pensées traditionnelles de sa sphère culturelle. Yuan Hongdao montre que ce qui relie les concepts de ces pensées et justifie leur syncrétisme est un attachement métaphysique qu’il y décèle. Par ailleurs, l’exploration des concepts de sa théorie littéraire, l’« inspiration propre » (xingling) et l’« état d’esprit détaché » (qu) ainsi que l’analyse de sa pratique poétique montrent que l’esthétique littéraire de cet écrivain emprunte également l’approche de l’école Rien-que-Conscience.

  • Titre traduit

    Application of Vijñānavāda (Consciousness-Only school) Buddhist thought in the literary and philosophical writings of Yuan Hongdao (1558-1610) [i. E. 1568-1610]


  • Résumé

    This thesis is the result of research into the life and complete philosophical and literary works of Yuan Hongdao (1568-1610), an author whose thought dominated the literary theory of the late Ming Dynasty and whose works, censored for three centuries, returned to centre stage thanks to the “New Chinese Literature” movement of the 1930s. This work shows that the resulting rehabilitation of Yuan Hongdao has led to the misrepresentation of his thought by associating it with the syncretism of his period which advocates the unity of three thoughts: Confucianism, Taoism and Buddhism. The thesis aims to show that, on the contrary, the literary and philosophical theory of Yuan Hongdao is part of the revival of the Consciousness-Only Buddhist school which reappeared during his time and went against syncretism. By analysing the concepts of Confucianism and Taoism conveyed in his philosophical essays ― the “investigation of things”, the “innate goodness of human nature” and “spontaneity” ―, the thesis demonstrates Yuan Hongdao’s application of the Consciousness-Only school theory in the deconstruction of traditional thoughts within his cultural sphere. Yuan Hongdao aims to show that what links the concepts of these thoughts and justifies their syncretism is a metaphysical attachment that he has detected in them. In addition, exploration of the concepts of Yuan Hongdao’s literary theory, the “own inspiration” (xingling) and “state of detached spirit” (qu), together with analysis of his poetic practice show that his literary aesthetic also draws on the Consciousness-Only school approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (492 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.462-492

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
  • Cote : BULAC MON 4 1426
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.