Unconventional monetary policies

par Urszula Szczerbowicz

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierpaolo Benigno et de Henri Sterdyniak.

  • Titre traduit

    Politiques monétaires non-conventionnelles


  • Résumé

    Politiques monétaires non-conventionnelles sont un phénomène relativement récent et il y a de vifs débats sur le plan théorique et empirique visant à établir quelles politiques et sous quelles conditions sont souhaitables. Cette thèse apporte une contribution à ce débat et son objectif est double. Tout d'abord, nous apportons de nouvelles données sur l'efficacité des mesures non-conventionnelles et contribuons à leur meilleure compréhension. En outre, nous construisons un cadre théorique qui prend en compte une probabilité perçue par les investisseurs d’arrivée d’un désastre économique, une caractéristique particulière qui était à la base de l'intervention politique monétaire non-conventionnelle. Cette thèse met l'accent sur la diversité des stratégies non-conventionnelles et sur l'importance des caractéristiques spécifiques à chaque pays pour leur conception et leur efficacité. Nous concluons que les achats des titres à long terme réduisent les taux d'intérêt à long terme, en particulier en présence de risque pays élevé. Les achats d'obligations souveraines semblent avoir un impact sur les anticipations d'inflation dans la mesure où l’augmentation de la base monétaire est perçue comme permanente. Nous constatons également que les dispositifs de liquidité n’ont qu'un faible impact sur les tensions de marchés monétaires. Nous concluons que les banques centrales ont pris le rôle de l'intermédiation interbancaire ce qui a rendu le marché interbancaire moins pertinent pour le refinancement des banques. Enfin, nous construisons un modèle d’équilibre général néo-keynésien dans laquelle une augmentation de probabilité de désastre conduit à la récession auto-réalisatrice.


  • Résumé

    Unconventional monetary policies are relatively recent phenomenon and there are vivid debates on theoretical and empirical level aiming to establish which policies and under what conditions are desirable. This thesis makes a contribution to this debate and its objective is twofold. First, we bring new evidence on the effectiveness of unconventional measures and contribute to their better understanding. Furthermore, we build a theoretical framework that accounts for a disaster probability perceived by investors, a particular feature that prepares the background for unconventional monetary policy intervention. This thesis emphasizes the diversity of unconventional monetary policy strategies and the importance of country-specific characteristics for their design and effectiveness. We conclude that direct asset purchases have important effect on long-term interest rates reduction, especially in the presence of high country default risk. The government bond purchases seem to have an impact on inflation expectations as long as the monetary base is perceived to be permanent. We also find that liquidity provisions had only small impact on interbank market strains. We conclude that the central banks took the role of interbank intermediation making interbank market less relevant for the bank refinancing. Finally, we built a New Keynesian model that accounts for agents' perception of higher disaster risk which leads to self-fulfilling recession. This is a privileged framework to evaluate efficacy of unconventional monetary policies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (III-205 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 197- 205

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.