Le déplacement forcé des populations par la violence en Colombie : émergence, réinscription et transformations d'un problème public

par Lucas Sebastián Gomez

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Yves Surel et de Frédéric Massé.


  • Résumé

    Le conflit armé, qui ravage la Colombie depuis plus de 50 ans, a provoqué des conséquences néfastes pour le développement économique, politique et social du pays. Parmi les effets les plus dramatiques se trouve l’expulsion, par des acteurs armés, des populations civiles de leurs lieux d’origine. Pourtant, malgré le fait que ce phénomène a été présent depuis les origines du conflit il n’a pas été pris en charge par les autorités publiques qu’à partir du début des années 1990. Cette thèse cherche donc à élucider la trajectoire du déplacement forcé, depuis son basculement en problème public jusqu’aux transformations récentes de la politique publique d’assistance intégrale aux populations déplacées. Notre analyse du déplacement forcé, est alors fortement marquée par l’étude du développement et des évolutions du conflit armé interne colombien, ainsi que par le repérage des liens entre les différents acteurs qui se sont mobilisé autour de cette nouvelle catégorie d’intervention, provoquant, en fin de compte, un cycle d’émergence, mise en œuvre, réinscription et transformation de la politique publique. Le déplacement forcé est alors un objet de recherche construit par nos soins pour permettre l’analyse d’un policy cycle à l’aide d’outils, des méthodes et des concepts au sein de la sociologie de l’action publique.

  • Titre traduit

    Colombian IDPs : emergence, transformation and reinscription of a public problem


  • Résumé

    The construction of social problems depends on mobilization and claim of social, internationals and institutional actors. At the end of the eighties and the beginning of the nineties the internal displacement starts to be regarded as an international problem for UN. The influence of several non-governmental organizations and the discussions inside of UN system was concluding by the creation of a Representative of the Secretary-General on internal displaced persons in 1992. For the Colombian case, at the same time, we could identify an IDP agenda-building process leader by nationals NGO, the Catholic Church and the influence of international community. However, it will be the country-visit of the Representative of Secretary General in 1994 which finally open de policy window for policy making. Currently, the Colombian legislation is one of the most important and completes public policy for IDPs in the world. The legal act established by the law 387 of 1997 – which defines the IDPs – the decisions of the constitutional Court – looking to reinforce the IDPs rights – and the hundreds of administrative acts to assisting IDPs, gives to this populations a legal framework for support in the middle of the conflict. We will show how the Colombian IDP´s public policy was created in a particular policy window, where the international context and the inside process of political decision making let born de necessity of a legal framework for IDPs assistance. Then we will present the consequences of these trying to do a tentative of evaluation 15 years after the agenda-building process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (451 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. XXIII-XXXI

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 12/IEPP/0061
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.