Explaining the emergence of transboundary groundwater management : the cases of Guaraní aquifer system, the Hueco and Mesilla Bolsón aquifers, and the Génévois aquifer

par Martin Walter

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Olivier Dabène et de Hendrik Spruyt.

Soutenue en 2012

à Paris, Institut d'études politiques en cotutelle avec Northwestern university .

  • Titre traduit

    L'émergence de la gestion des eaux souterraines transfrontalières : les cas du système aquifère Guarani, les aquifères Hueco et Mesilla Bolsón, et l'aquifère du Génévois


  • Résumé

    Malgré la diversité de contributions concernant l’analyse des ressources hydriques et la multiplicité d’expériences de gestion de ces ressources, les eaux souterraines n’ont été incorporées dans l’agenda politique des relations internationales que très récemment. En ligne avec les recherches dédiées à la compréhension des défis associés à la gestion des eaux et à l’émergence des mécanismes de régulation pour la gestion environnementale, ce travail examine la création de mécanismes pour la gestion conjointe des eaux souterraines transfrontalières. Pour ce faire, il essaye de répondre une question relativement simple : quels facteurs ont été déterminants pour l’émergence et la mise en œuvre de mécanismes de gestion conjointe des eaux souterraines ? A partir d’une révision de la littérature disponible et de l’étude comparée de trois cas, cette recherche a trouvé que dans la reconnaissance et la formulation des problèmes des eaux souterraines interagissent toujours trois types de facteur : les usages de l’eau souterraine, les caractéristiques hydrogéologiques des aquifères et la valeur sociale attribuée à la disponibilité éco-systémique des ressources. Cette recherche a trouvé d’ailleurs que la simple existence de problèmes associés à la disponibilité des ressources ne pousse pas automatiquement à la création des mécanismes de gestion. Ces derniers, qui peuvent être coordonnés ou unilatéraux, découlent d’une articulation d’éléments systémiques et socio-institutionnels.


  • Résumé

    Despite the diversity of the contributions to the analysis of water resources and the myriad of water management experiences, transboundary groundwaters have only relatively recently entered the international political agenda. In line with research dedicated to understanding the challenges associated with the management of water resources and the creation of environmental regulatory frameworks, this dissertation examines the emergence of mechanisms for the management of transboundary groundwater resources. In doing so, it makes a seemingly straightforward inquiry. What are the factors that trigger the emergence and implementation of groundwater management mechanisms? Drawing from the review of the literature and the comparative analysis of three cases of transboundary groundwater management, this research finds that the recognition of groundwater problems is determined by the interplay of three factors: the uses of groundwater, the features of the hydrogeological resources, and the social valuation of the eco-system services provided by the resources. In addition, it suggests that groundwater problems are not sufficient to explain the nature of the mechanisms employed for the management of the resources. It argues that management mechanisms, which may be coordinated or unilateral, result from the configuration of both systemic and socio-institutional factors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (236 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 214-233

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 12/IEPP/0023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.