Les loisirs motorisés hors route. Conflits controverse et réseaux d'actants

par Lisa Haye

Thèse de doctorat en Staps

Sous la direction de Jean-Pierre Mounet et de Jean-Michel Decroly.

Soutenue le 28-11-2012

à Grenoble en cotutelle avec 131 Université Libre de Bruxelles , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire Sport et ENvironnement Social (équipe de recherche) .

Le président du jury était Philippe Bourdeau.

Le jury était composé de Jean-Pierre Mounet, Jean-Michel Decroly, Marie-françoise Godart.

Les rapporteurs étaient Michel Grossetti, Olivier Bessy.


  • Résumé

    Le développement récent des Loisirs Motorisés Hors Route (LMHR) suscite une controverse et de vives réactions dans les milieux du sport et de la protection de l'environnement. Le phénomène est encore peu étudié, à la fois du fait qu'il est récent, que l'argumentation relève de plusieurs disciplines et que les loisirs motorisés, s'ils font partie sans problème de l'outdoor recreation nord-américaine, sont rejetés en France par les autres sportifs et ne sont pas reconnus de façon évidente comme relevant du domaine d'une discipline particulière. Afin de combler un manque dans la littérature scientifique française, cette thèse vise à apporter une connaissance fine de la dynamique de la controverse – en tant qu'échange d'arguments génériques – et des conflits dont les LMHR font l'objet. Elle présente deux originalités majeures : sa thématique et son approche combinant les théories de l'acteur-réseau avec les outils de visualisation et d'analyse de réseau basés sur la théorie des graphes. Cette construction théorique et méthodologique visait à interroger les interrelations entre la controverse portée par des collectifs présents sur la scène nationale et les conflits et interactions sur le terrain. Pour cela, nous avons mené des enquêtes sur quatre scènes : la scène nationale (composée de collectifs pro et anti-motorisé, de Fédérations, de constructeurs, de gestionnaires et décideurs et d'élus) ; deux scènes locales conflictuelles où des démarches de gestion sont en cours (le PNR du Pilat et les Chambarans) ; une scène locale où aucun conflit n'est visible sur la scène publique (le canton de La Grave – Villar d'Arène). Nos résultats montrent, que bien que la controverse trouve ses racines dans des conflits sur le terrain, il n'existerait pas de coprésence entre acteurs qui s'opposent. D'abord, en l'absence de conflit, la scène de La Grave apparaît déconnectée du reste du réseau. Ensuite, les détracteurs des LMHR se mobilisent dans la controverse mais ne cherchent pas directement à agir sur le terrain. Par contre, les défenseurs de la pratique s'impliquent, eux, aux deux niveaux. Enfin, les gestionnaires et agents de la police de l'environnement confrontés à la gestion des activités, nouent des liens sur le terrain et au niveau national, à la fois avec les défenseurs et les détracteurs des LMHR ; devenant parfois des acteurs-passerelles. D'un point de vue théorique et méthodologique, les outils de visualisation et d'analyse de réseau ont montré leur intérêt dans le cadre d'une approche par l'acteur-réseau ; les perspectives apparaissent riches. Mots-clés : Sociologie, loisirs motorisés hors route, théories de l'acteur-réseau, visualisation et analyse de réseau, controverse, conflits, gestion

  • Titre traduit

    Off road motorised recreation : Conflicts, controversy and actor-network


  • Résumé

    The recent expansion of off road motorized recreation raises controversy and strong reactions from the worlds of sports and environmental protection. The phenomenon is still poorly studied, because it is recent, because the argumentation falls across disciplines and because motorized recreation is rejected by other recreationists. Moreover, motorized recreation is obviously not recognized as a domain of a particular discipline in France, whereas it is truly integrated to outdoor recreation in North America. To fill a gap in the French literature, this thesis aims to provide a detailed understanding of the dynamics of the controversy - as an exchange of generic arguments - and conflicts around motorized recreation. The thesis has two main peculiarities: its theme and its approach combining the actor-network theory, visualization tools and network analysis based on graph theory. The aim of this theoretical and methodological building was to examine the interrelationships between the controversy – carried by groups who are present on the national scene – and conflicts and interactions in the field. To do this, we investigated four scenes: the national scene (composed of pro-motorized and anti- motorized collectives, Federations, manufacturers, managers, policy makers and elected officials), two local scenes where conflict management approaches are in progress (NRP Pilat and Chambarans), a local scene where no conflict is visible in the public arena (the township of La Grave - Villar d'Arene). Our results show that although the controversy is rooted in conflicts on the field, there would be no copresence between opposing stakeholders. First, in the absence of conflict, the scene of La Grave is disconnected from the network. Second, critics of motorized recreation rally in controversy but do not try to act directly on the field. By contrast, the defenders of those activities imply them at both levels. Finally, managers and actors in charge of environmental police who face the management of the activities, build relationships in the field and at a national level, with both defenders and detractors of motorized recreation, sometimes becoming gateways actors. From a theoretical and methodological point of view, tools for visualization and network analysis have shown their interest in the context of the actor-network theory: perspectives appear to be rich. Key words : Sociology, off road motorized recreation, Actor-Network Theory, viualization and network analysis, controversy, conflicts, management.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.