Epidémiologie et conséquences des infections nosocomiales en réanimation : Impact et conséquences de la résistance bactérienne en réanimation

par Jean-Ralph Zahar

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-François Timsit.

Soutenue le 02-02-2012

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Institut Albert Bonniot de Grenoble (équipe de recherche) .

Le président du jury était Philippe Berthelot.

Le jury était composé de Jean-François Timsit, Jacques Croize, Xavier Nassif, Isabella Zin, Rachel Auzely-velty, Luca Perniola.

Les rapporteurs étaient Bertrand Souweine, Benoît Schlemmer, Margareta Bergendahl norell.


  • Résumé

    Les infections nosocomiales à bactéries multi-résistantes sont en constante augmentation en réanimation. Elles ont des conséquences individuelles et collectives majeures. La mortalité en réanimation et les prolongations des durées de séjour sont les deux principales conséquences individuelles connues à ce jour. Plusieurs facteurs confondants rendent l'interprétation des études difficiles, dont l'état sous jacent du patient, la virulence de la bactérie et l'adéquation thérapeutique. Mesurer la part de chacun de ces facteurs et préciser leur responsabilité respective est indispensable pour mobiliser les différents acteurs et améliorer le pronostic des patients en réanimation. Dans cette thèse nous avons souhaité approcher la réponse quant aux conséquences individuelles. A partir d'une base de données incluant des patients de réanimation, nous avons utilisé les méthodes statistiques les plus récentes et avons tenté de prendre en compte les différents facteurs confondants , pour répondre à trois questions précises que sont : la mortalité liée à une espèce bactérienne donnée, les facteurs associés à la mortalité des patients présentant un sepsis sévère ou choc septique en réanimation et les conséquences liées à l'isolement des patients infectés ou colonisés avec une bactérie multi-résistante. Nous montrons que (1) par l'intermédiaire d'une prolongation de la durée de séjour en réanimation, l'infection à Clostridium difficile augmente la pression de colonisation, sans pour autant avoir d'impact direct sur le décès. (2) que le pronostic des sepsis sévères et des chocs septiques dépend de l'adéquation de l'antibiothérapie et que les bactéries résistantes sont plus souvent traitées de manière inadéquate. (3) que l'isolement contact est associé non seulement à une augmentation attendue du risque de pneumonie nosocomiale a germe multi-résistants mais aussi à une augmentation du risque d'erreurs thérapeutiques et d'événements indésirables non infectieux. Cet impact délétère suggéré par des études en dehors de la réanimation doit être pris en compte lors de la mise en place des précautions contact en réanimation.

  • Titre traduit

    Impact and consequences of bacterial resistance in intensive care


  • Résumé

    Nosocomial infections with multidrug-resistant bacteria are increasing in ICU. They have major individual and collective consequences. Mortality in the ICU and prolongation of length of stay are the two main individual consequences known to date. Several confounding factors make it difficult to interpret studies, including the patient's underlying condition, the virulence of bacteria and the adequacy of therapy. It is essential to measure the share of each of these factors and to clarify their respective responsibilities to mobilize the different actors and improve the prognosis of patients in intensive care. In this thesis, and drawing upon a database including ICU patients, we used the latest statistical methods and tried to take into account the various confounding factors to evaluate the individual consequences of multidrug-resistant bacteria in ICU. We sought to address three specific questions: mortality linked to specific bacterial species, factors associated with mortality in patients with severe sepsis or septic shock in intensive care unit, and the consequences of the isolation of patients infected or colonized with multidrug-resistant bacteria. We demonstrated that (1) because they are associated with a longer stay in intensive care unit, Clostridium difficile infections increase the pressure of colonization although they have no direct consequence on mortality; (2) the prognosis of sever sepsis or septic shock depends on the adequacy of the antibiotic therapy and that resistant bacteria are often inadequately treated; and (3) that isolation is not only associated with an expected increase in the risk of nosocomial pneumonia with multi-drug resistant pathogens strains but also with an increase in non-infectious adverse events.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.