Systèmes d'information sociaux

par Marc Quast

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jacky Estublier et de Jean-Marie Favre.

Soutenue le 24-10-2012

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale mathématiques, sciences et technologies de l'information, informatique (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire d'Informatique de Grenoble (équipe de recherche) .

Le président du jury était Joëlle Coutaz.

Le jury était composé de Pierre-alain Muller.

Les rapporteurs étaient Tamara Babaian, Mehdi Jazayeri.


  • Résumé

    Les systèmes d'information d'entreprise actuels s'articulent autour d'applications centrales lourdes, qui ne fournissent pas l'agilité nécessaire pour survivre dans un environnement économique hautement concurrentiel. De nombreux acteurs (unités commerciales, individus, équipes et communautés) doivent introduire leurs propres applications pour pallier à ces limitations, avec pour résultat un système d'information fragmenté, incohérent et impossible à gouverner. Cette étude propose un paradigme d'architecture d'entreprise alternatif, qui s'appuie sur une décomposition plus fine du système d'information et une distribution différente des responsabilités. Il permet à tout acteur de contribuer au système d'information en introduisant des fragments, privés ou partagés avec d'autres acteurs, qui peuvent ensuite être composés pour former des applications dédiées à un profil. Les récents mécanismes de l'informatique sociale sont proposés pour gérer les volumes potentiels importants de fragments émergeant de la communauté d'employés. L'objectif des systèmes d'informations sociaux est à la fois d'améliorer la cohérence et la gouvernabilité du système d'information de l'entreprise et d'exploiter l'intelligence et l'énergie collective de l'entreprise à des fins d'agilité métier maximale.

  • Titre traduit

    Social Information Systems


  • Résumé

    Present enterprise information systems are centered on heavy corporate applications, which cannot and indeed do not provide the agility required to survive in todays' competitive business landscape. Actors (business units, individuals, teams and communities) must introduce their own applications to work around these limitations, resulting in a fragmented, inconsistent and ungovernable information system. This thesis proposes an alternative enterprise architecture paradigm based upon a finer-grained decomposition of information systems and a different distribution of responsibilities. It empowers all actors to contribute fragments to the information system, private or shared with other actors, which can then be composed to form profile-specific applications. Consumer-space social mechanisms are proposed to manage the potentially huge resulting numbers of fragments emerging from the employee community. The aim of social information systems is both to improve the overall consistency and governability of the enterprise information system and to leverage the collective intelligence and energy of the corporation towards maximum business agility.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.