le cauchemar mythique : Etude morphologique de l'oppression nocturne dans les textes médièvaux et les croyances populaires

par Stamatios Zochios

Thèse de doctorat en Arts

Sous la direction de Philippe Walter.

Soutenue le 06-12-2012

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale langues, littératures et sciences humaines (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche sur l'imaginaire (Grenoble) (équipe de recherche) et de Centre de Recherche sur l'Imaginaire / CRI (laboratoire) .

Le président du jury était Claude Lecouteux.

Le jury était composé de Marie-Agnès Cathiard.

Les rapporteurs étaient Galina Ilʹinična Kabakova.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à éclairer les représentations textuelles du « cauchemar », non pas considéré comme un mauvais rêve, mais comme un démon d'origine médiévale. Selon les sources, cet esprit envahit la nuit la chambre de ses victimes. Ensuite, il s'installe sur elles et oppresse leurs poitrines, en provoquant la paralysie, l'étouffement et même la mort des personnes endormies. Cet acte est un motif typique des traditions folkloriques européennes. Dans la tradition gréco-romaine, l' ephialtès et l' incubus semblent agir de la même manière. Notre étude se focalise sur les textes du Moyen Âge, où une abondance de textes divers (ecclésiastiques, littéraires et médicaux) témoigne d'une affinité entre les actions du cauchemar et celles d'un ensemble d'êtres fantastiques, comme les revenants, les elfes, les nains et les sorcières. A la lumière de ces premières constatations, cette étude examine les textes médiévaux en relation avec les traditions antiques, ainsi que les traditions qui apparaissent plus tardivement en Europe. La thèse contient trois parties: dans la première, elle met en évidence un démon -archétypique, qui révèle un substrat étymologique et descriptif commun dans les différents extraits étudiés. Sa relation avec le genius loci, dont le caractère est double, bienveillant et malveillant à la fois, a un intérêt particulier. Les sources dressent le portrait d'un cauchemar qui n'est pas seulement un être démoniaque. En effet, il s'agit également d'un être qui apporte des richesses dans la demeure et à ses habitants. Dans la deuxième partie, la relation du cauchemar avec certaines divinités nocturnes de nature dualiste est démontrée, ainsi que son lien avec les Douze Jours de Noël. Finalement, dans la troisième partie, la thèse étudie un lien général qui apparaît entre le cauchemar, la sorcellerie, le cheval, le carnaval et surtout le Double et les traditions extatiques - chamaniques européennes, afin de signaler en dernier lieu de quelle manière cette entité peut combiner des caractères multiples et différents.

  • Titre traduit

    The mythical nightmare : morphological study of the nocturnal oppression in the medieval texts and the popular beliefs


  • Résumé

    The present Phd Thesis sets to shed light on the topic of the “nightmare”, considered not as a bad dream as it is commonly conceptualized, but instead as a demon of medieval origin. This spirit, said to intrude a room during the night hours, usually sits and exercises pressure on the chest of the alleged victim. This particular act, causing paralysis, drowning, and at times even death to the asleep, is a constant and common narrative motive in the folk stories of Europe. In the Greco-Roman tradition, the “ephialtes” and the “incubus” seem to function in a similar fashion. During the Middle Ages (the period which this study focuses on), an abundance of texts -ecclesiastical, literary, and even medical- suggests a close connection between the nightmare's actions and various super-natural beings, such as revenants, fairies, witches, elves, and dwarves. Drawing from this evidence, this study seeks to examine these texts' relation to the traditions of antiquity, along with the relevant traditions arising later across Europe. The Phd thesis is divided into three main sub-sections: the first part focuses on the relation between different variations of the appearance of an archetypal demon, as revealed by common etymological origins and similar actions. Furthermore, descriptions of the nightmare as a genius loci of two-fold nature, both benevolent and malevolent, are explored. Along with its depiction as a demonic being, the nightmare, is frequently presented as an entity offering treasures to the household and its inhabitants. The second part brings to the forefront nightmare's relation to certain nocturnal deities of dual nature, as well as to the holy season of the Twelve Days of Christmas. During the third and last part of the thesis, I scrutinize the relationship between the nightmare and the horse, the carnival, the witchcraft, and particularly the doppelgänger and the ecstatic-shamanistic practices of Europe.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.