Reconfiguration du champ journalistique et logiques sociales : enjeux d'une représentation des journalistes pigistes en précaires

par Faïza Naït-Bouda

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Bertrand Cabedoche.

Le président du jury était Patrick-Yves Badillo.

Le jury était composé de François Demers.

Les rapporteurs étaient Dominique Marchetti, Denis Ruellan.


  • Résumé

    Au cours des trois dernières décennies, la mise en œuvre de stratégies industrielles et éditoriales par les groupes de presse écrite a poussé les marchés du travail journalistique à se conformer à de nouvelles exigences d'adaptation. Face à ces transformations, les positions traditionnelles des acteurs du champ journalistique ont été profondément remises en question, traduisant une reconfiguration en termes de normes et de pratiques socio-discursives, mais aussi de distribution des rôles et des pouvoirs. Notre travail de recherche propose de s'intéresser au cas des journalistes pigistes dont le positionnement dans une « zone grise » du marché du travail en fait des « analyseurs » privilégiés des mutations en cours au sein du secteur de presse. La précarité qui leur est fatalement assignée est ici questionnée comme une catégorie situationnelle et relationnelle nous informant d'une « déstructuration-restructuration » du champ journalistique. La précarité mobilisée dans les discours des acteurs du champ apporte dès lors un éclairage sur les logiques sociales à l'œuvre et permet d'approcher, d'une part, les enjeux qui sous-tendent la stigmatisation des journalistes pigistes en précaires, et, d'autre part, les stratégies qui les portent. Il apparaît que cette représentation à visée différentielle fait singulièrement sens dans un contexte socio-économique de restructuration des industries culturelles. Révélatrice d'une tension entre légitimation et modernisation d'une presse en mutation, la précarité affectée aux journalistes pigistes se met au service des stratégies d'adaptation des acteurs en présence. Elle sert en premier lieu celles des stigmatisés qui, en procédant à un « retournement du stigmate », saisissent l'occasion de faire émerger une identité « para-journalistique » fondée sur une culture qui leur serait propre : le « pigisme ».

  • Titre traduit

    Reconfiguration of the French journalistic field and social logics : issues of a representation of the “pigistes” journalists as precarious


  • Résumé

    Over the past three decades, the industrial and editorial strategies of French press groups pushed the journalistic labour markets to adapt to new requirements. Faced with these changes, the traditional positions of the actors involved in the journalistic field were deeply challenged leading to a reconfiguration in terms of standards and socio-discursive practices, but also in terms of the distribution of roles and powers. Our research focuses on the case of the French “pigistes” journalists who are located in a "grey area" of the labour market and thereby become privileged "analyzers" of the ongoing changes in the French press industry. The precariousness assigned to them is examined as a relational notion, which allows us to approach very closely the "breakdown-restructuring" movement of the modern French journalistic field. The study of the uses of this notion in the discourses of the main actors in this field brings light on the social logics at work. It underlines what is at stake in the stigmatization of “pigistes” journalists in "precarious" professionals on the one hand and which strategies this stigma help to satisfy on the other hand. It appears that this representation implies a differentiation between two types of journalists (the precarious ones and the others), which singularly makes sense in a socio-economic restructuring of cultural industries. Revealing a tension between legitimacy and modernization of a changing press, the precariousness assigned to the “pigistes” journalists supports the adaptation strategies of the actors involved in the field. Above all, this stigmatization serves firstly this stigmatized journalists who by conducting a “reversal of the stigma” seize the opportunity to bring forth a “para-journalistic” identity based on a culture they would own: the “pigisme.”

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.