Poétique du geste chez Henri Michaux : mouvement, regard, participation, danse

par Marie-Aline Villard

Thèse de doctorat en Lettres et Arts

Sous la direction de Claude Fintz.

Soutenue le 16-11-2012

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale langues, littératures et sciences humaines (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche sur l'imaginaire (Grenoble) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Gérard Danou.

Le jury était composé de Claude Coste, Anne Boissière, Pierre Vilar.

Les rapporteurs étaient Eric Benoit, Jérôme Roger.


  • Résumé

    En quoi Michaux fonde-t-il son échange littéraire et artistique sur les gestes ? Nous montrerons qu'il inaugure le partage d'un espace d'action par l'activité de l'agi-sentir et du voir. Dans nos analyses, nous resterons au plus près de l'expérience du mouvement, en l'examinant dans ses relances et ses retours selon une circulation qui relie le regard, la trace, la corporéité et l'imaginaire. Pour accompagner théoriquement notre démonstration, nous avons sollicité des penseurs ayant comme point commun le mouvement - qu'il soit abordé d'un point de vue physiologique, anthropologique, phénoménologique, philosophique, artistique ou chorégraphique. Chacun se focalise sur une activité de l'œuvre qui met le lecteur/spectateur face à sa présence vivante. En définitive, la pratique du geste de Michaux engendrera celle d'une lecture inédite, qui deviendra à son tour productrice de gestes - à la fois éprise et ravisseuse des formes-forces qu'elle (re)découvre à mesure.

  • Titre traduit

    Poetic of the gesture in Henri Michaux's work : movement, glance, participation, dance


  • Résumé

    We wonder how Michaux based his literary and artistic exchange on gestures. We will show how Michaux inaugurates the sharing of an action space by the act of feeling and sight. In our analyses, we stay close to experience of movement, by examining it in its launchings and returns in a flow that connects glance, trace, corporeality and imaginary. To develop our theoretical demonstration, we have requested thinkers having all the movement as a common point - it is approached from a physiological point of view, anthropological, phenomenological, philosophical, artistic or dance. Each focuses on a work activity that puts the reader / spectator with his living presence. Ultimately, the practice of gesture Michaux generates a new reading, which in turn becomes productive gestures – at the same time captured and kidnapper forms-forces that it (re) discovers measure.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.