Controlling non-conformity propagation in low volume manufacturing

par Valérie Fiegenwald

Thèse de doctorat en Sciences et technologie industrielles

Sous la direction de Michel Tollenaere et de Céline Cholez.

Soutenue le 18-09-2012

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale Ingénierie - matériaux mécanique énergétique environnement procédés production (Grenoble) , en partenariat avec Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble (équipe de recherche) .

Le président du jury était Maurice Pillet.

Le jury était composé de Michel Tollenaere, Céline Cholez, Maher Aidi, Lionel Roucoules, Samuel Bassetto.

Les rapporteurs étaient Eric Ballot, Benoit Journe.


  • Résumé

    Ce travail de thèse propose une approche pluridisciplinaire de la qualité dans les systèmes de production manufacturiers, couplant les approches d'ingénierie et de sociologie des organisations. Il s'intéresse aux risques de non-conformités qui peuvent se propager dans le processus de réalisation et atteindre le client final. Il est basé sur des études de cas réalisées chez Siemens E T HS (Energy Transmission High-voltage Substation), une entreprise produisant de faibles quantités de matériel haute-tension hautement personnalisé. Il propose tout d'abord une méthode qualité pour améliorer le système de détection des non-conformités en identifiant et en agissant sur ses faiblesses. Dans une deuxième approche, cette thèse propose des instruments organisationnels pour limiter la propagation des non-conformités entre les frontières organisationnelles et améliorer la résilience de l'organisation face à ces problèmes transfrontières. Les deux approches ont été mises en oeuvre dans l'entreprise étudiée puis étendues à une autre entreprise du groupe opérant sur le segment de la production de masse ce qui a permis de tirer des conclusions à la fois académiques et managériales pour les partenaires industriels.

  • Titre traduit

    Controlling non-conformity propagation in low volume manufacturing


  • Résumé

    This thesis proposes an interdisciplinary approach of quality in manufacturing production systems that combines quality engineering and organization studies. It is interested in the risk of non-conformities that can propagate in the delivery process and reach the final customer. It builds upon case studies conducted at Siemens ETHS, a company manufacturing low volumes of customized high-voltage equipment. First, a quality methodology is proposed to improve the detection system of non-conformities by identifying its weaknesses and acting on them. A second approach proposes organizational mechanisms to avoid non-conformity propagation between organizational boundaries and improve the organizational resilience in case of transboundary problems. Both approaches have been implemented in the company under study and then extended to another company of the group operating in the high volume field, what enabled the researcher to draw academic conclusions as well as to build practical knowledge for the industrial partners.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.