Orientation entrepreneuriale : racines et bourgeons.

par Kathleen Randerson

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Fayolle.

Soutenue le 17-12-2012

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences de gestion (Grenoble) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches appliquées à la gestion (Grenoble) (équipe de recherche) et de Centre d'études et de recherches appliquées à la gestion (laboratoire) .

Le président du jury était Christian Defélix.

Le jury était composé de Alain Fayolle, Véronique Bouchard, Shaker A. Zahra.

Les rapporteurs étaient Alistair Anderson, Salvatore Sciascia.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’apporter de nouveaux éclairages théoriques et empiriques sur les mécanismes d’entrepreneuriat organisationnel, et plus précisément « orientation entrepreneuriale » (OE). Afin de mieux comprendre ce phénomène, cette dissertation est le fruit de quatre efforts successifs : - Identifier ce qu’est l’orientation entrepreneuriale en le distinguant de ce que ce n’est pas - Comprendre comment le construit « OE » s’intègre dans les principaux modèles d’entrepreneuriat organisationnel - Offrir une discussion critique en synthétisant et mappant les questions existantes, dévoilant qu’il y a en fait au moins quatre conceptualisations derrière « OE », parmi lesquelles la conceptualisation initiale de Miller (1983), ignorée ou incomprise. - Pour poursuivre dans l’intention de Miller, je propose une tamie dexono firmes selon leur gestalt d’OE, ainsi que les caractéristiques propres de chaque configuration. Par une meilleure compréhension du phénomène d’entrepreneuriat organisationnel, cette thèse propose de contribuer à la littérature en entrepreneuriat, en management stratégique, et en management.

  • Titre traduit

    Entrepreneurial orientation : roots and buds


  • Résumé

    The objective of my PhD is to better understand the theoretical and empirical mechanisms of organizational-level entrepreneurship, and more precisely “entrepreneurial orientation” (EO). To better comprehend the phenomenon, this dissertation is the succession of four research efforts: - Identify what entrepreneurial orientation is by distinguishing from what it is not (entrepreneurial management) - Understand how the EO construct fits into the main models of firm-level entrepreneurship - Furnish a critical discussion of EO through the synthesis and mapping of existing issues, to unveil that there are actually four conceptualizations behind the term “EO”, among which the original conceptualization by Miller (1983), gone unheard or misunderstood - In line with Miller’s initial intention, I offer a taxonomy of firms according to their gestalt of EO, and the characteristics of each configuration This dissertation aims at contributing to entrepreneurship literature, to strategic management, and to general management by improving our understanding of firm-level entrepreneurship in SMEs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?