L'insertion professionnelle des diplômés de l'enseignement supérieur au Mali : cas de la politique d'aide à l'entrepreneuriat

par Ousmane Mariko

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Lamotte.

Soutenue le 03-04-2012

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences économiques (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche en économie de Grenoble (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean Lapèze.

Le jury était composé de Bruno Lamotte.

Les rapporteurs étaient Bernard Baudry, Bani Touré.


  • Résumé

    Le constat est que de plus en plus, le nombre d'étudiants entrant dans l'enseignement supérieur croît d'année en année et par la suite fait croître le nombre de diplômés de l'enseignement supérieur. Cependant, le rythme d'insertion professionnelle de ces diplômés demeure timide. Ce qui du coup accroît d'année en année le taux de chômage des diplômés du supérieur. Selon les enquêtes nationales, en 2004, le taux de chômage des diplômés du supérieur était d'environ 19% et dépasse celui au niveau national qui était de 9%. En 2010, ce taux est passé à 25%. Cela suppose qu'il faudrait accorder une attention particulière pour leur insertion. C'est pourquoi, nous avons posé la question de savoir : quelles stratégies faudrait-il mettre en place pour favoriser l'insertion des diplômés du supérieur ? Une analyse a été faite des circuits classiques d'insertion notamment la fonction publique et le secteur privé malien. D'après les statistiques, ces 2 circuits présentent des rigidités quant à l'embauche de milliers de diplômés qui sortent du système d'enseignement supérieur malien. Ainsi, nous nous sommes orientés vers l'entrepreneuriat en estimant qu'il pourrait être un vecteur de création d'emploi pour eux et qui serait appuyé par la politique d'aide à l'entrepreneuriat inscrite dans un programme dit « Programme Emploi Jeunes ». Pour cela, nous avons retenu deux hypothèses : (1) : l'entrepreneuriat est un facteur de création d'emploi pour les diplômés de l'enseignement supérieur, (2) : la politique d'aide à l'entrepreneuriat permet de favoriser ce processus. Après une analyse descriptive du fonctionnement du marché du travail au Mali et après l'étude de plusieurs théories et travaux de recherches liés au capital humain et au rôle des compétences dans le domaine de l'entrepreneuriat, nous sommes parvenus aux résultats suivants en lien avec nos hypothèses de base : 1-Oui, l'entrepreneuriat est un facteur de création d'emploi pour les diplômés du supérieur. 2-Non, la politique d'aide à l'entrepreneuriat ne favorise pas ce processus.

  • Titre traduit

    Employability of graduates of higher education : the case of policy support for entrepreneurship


  • Résumé

    The number of students entering higher education is growing year by year and it increases the number of graduates of higher education system. However, the pace of integration of these graduates is so shy. So the unemployment rate of graduates is growing year by year. According to national surveys, in 2004, the unemployment rate for graduates was about 19% and exceeds the national level that was 9%. In 2010, the rate rose to 25%. Thus, in the absence of attention to this target group its insertion becomes increasingly worrying. Therefore, we asked ourselves this question: what strategies should be put in place to promote the integration of graduates? We analyze the conventional circuits insertion such as the public and the private sector in Mali. According to statistics, these two circuits are rigidities in the hiring of thousands of graduates of higher education. Thus, we turned to entrepreneurship by saying it could be a vehicle for creating jobs for them and that would be supported by aid policy for entrepreneurship enrolled in a program called "Youth Employment Program". For this, we selected two assumptions: (1): Entrepreneurship is a factor in creating employment opportunities for graduates of higher education, (2): aid policy entrepreneurship can encourage this process. After a descriptive analysis of the functioning of the labor market in Mali and after studying several theories and research work related to human capital and the role of skills in the field of entrepreneurship or economic development, we managed the following results based on our assumptions: 1- Yes, entrepreneurship is a factor in creating employment for graduates. 2 - No, policy support for entrepreneurship does not promote this process.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.