Les ressorts du consentement serviciel dans le nouveau capitalisme commercial : l'exemple des salariés de la grande distribution

par Mathieu Hocquelet

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Pierre Durand.

Soutenue le 07-12-2012

à Evry-Val d'Essonne , dans le cadre de EGEE .

Le jury était composé de Stéphane Beaud, Stephen Bouquin, Philippe Moati.

Les rapporteurs étaient Béatrice Appay, Enrico Colla.


  • Résumé

    Les employés de la grande distribution font aujourd’hui face, de manière relativement docile et durable, à des bouleversements majeurs au sein de leur entreprise, tant sur le plan stratégique qu’organisationnel, dans un contexte national de remise en question du régime de croissance de la branche et de forte visibilité sociale des firmes oligopolistiques. Si les contraintes économiques semblent particulièrement peser sur leurs actions, leur consentement n’est pas uniquement composé d’un horizon de contraintes indépassables et accablantes (souffrance, peur du chômage) marquant leur activité. Dans un cadre exigeant l’accumulation illimitée du capital par des moyens formellement pacifiques (Boltanski, Chiapello, 1999) et dans une branche en proie à une crise du régime d’accumulation (Boyer, Durand, 1993), quels sont les ressorts du consentement des salariés ? Notre réflexion s’organise en trois temps: une approche historique revenant sur les orientations (idéologiques, stratégiques et organisationnelles) structurelles du secteur, sur ses spécificités à l'échelle nationale et sur les indices productifs d'une récente rupture; une analyse diachronique des dispositifs matériels et symboliques de médiation des restructurations à l'échelle institutionnelle et organisationnelle; et étude du travail quotidien au sein des grandes surfaces, entre trajectoire sociale, parcours professionnel et configuration des magasins. Elle met en exergue un consentement spécifique aux salariés de la grande distribution. Ce dernier repose en effet sur un processus d’installation dans les services, au sein d’une organisation à la fois de plus en plus ouverte au public (place du client dans l’organisation) et de plus en plus isolée du pouvoir stratégique (centralisation des décisions, de la conception).

  • Titre traduit

    The springs of consent in the unskilled service jobs : retail employees and the new capitalist order


  • Résumé

    In a context questioning the growth regime and exposing the oligopolistic retail capital to a high social visibility, retail employees seem to be relatively docile. They face major strategic and organizational changes in the branch. Within a framework requiring the unlimited accumulation of the capital by formally peaceful means and in a sector facing a crisis of accumulation, how is the consent of the employees organized? After a historical approach reconsidering on the structural character of the ideological, strategic and organisational orientations of the sector, this thesis underlines the national specificities and the productive indices of recent ruptures. Then a diachronic analysis of the institutional and organisational means of production highlights the development of material and symbolical systems of mediation of the productive restructurings. Then, combining an ethnographic approach observing the daily work, the study of social trajectories, professional paths and configurations of the retail stores, this thesis highlights a specific form of employees consent. The servicization is based on a process of incorporation in the unskilled jobs of the services. Retail stores tend to be at the same time increasingly opened to the public (place of the customer in the organization and in the production of the service) and isolated from the strategic power (decisions and design centralization).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.