Le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque en France des origines à aujourd'hui : un mouvement de chrétiens millénaristes non trinitaires

par Laurie Larvent

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Régis Dericquebourg.

Soutenue en 2012

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris). Section des sciences religieuses (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le mouvement missionnaire intérieur laïque (MMIL) rassemble des chrétiens millénaristes non trinitaires. Fondé aux Etats-Unis en 1918 par un juif Paul Samuel Léo Johnson, ce mouvement est issu de l’implosion des étudiants de la bible survenue après le décès de son fondateur Charles Taze Russell. L’objectif du mouvement est double : d’abord la défense de la doctrine de russell, la parousie, puis la diffusion de l’épiphanie. Implanté dans une vingtaine d’états, le MMIL reste cependant un mouvement ultra-minoritaire ne rassemblant que quelques milliers de personnes dans le monde. La France est touchée en 1926, principalement dans le nord, avec Denain comme épicentre. La présence de russellistes explique cet enracinement septentrional. Cette petite communauté développe progressivement un réseau d’ecclésias où la bible est étudiée intensément. Après la seconde guerre mondiale, l’activité éditoriale s’intensifie avec l’édition d’un second périodique et d’une trentaine de livres doctrinaux, et à partir des années soixante-dix, le mouvement s’oriente vers un travail spécifique de témoignage envers les juifs.

  • Titre traduit

    The Laymen’s Home Missionary movement in France, from its origins up to today : a movement of millenarian, non-Trinitarian Christians


  • Résumé

    The laymen’s home missionary movement (LHMM) brings together millenarian, non-Trinitarian Christians. It was founded in the united states in 1918 by a Jew, Paul Samuel Leo Johnson. This movement was brought about by the implosion of the bible students following the death of its founder Charles Taze Russell. The movement has a double objective: fifthly to defend Russell’s doctrine: parousia, and secondly to spread the epiphany. Although present in about 20 states, the LHMM remained an ultra minority movement, gathering only a couple of thousand followers worldwide. France was concerned with the movement in 1926, mainly in the north of the country, the centre of which was Denain. This is explained by the presence of russellistes. This small community developed an ecclesiastical network where the bible was studied intensely. After the second world war, the editorial acitivity intensified, with the publication of the second periodical and approximately 30 doctrine books. After the 1970s, the movement turned towards more specific work dealing with Jewish witness accounts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (674 f., 115 f.)
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2 f. 641-674

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 12.1 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.