Le Bīmāristān al-Manṣūrī : l'institution dans le contexte politique et social mamelouk (1285-1390)

par Ahmed Ragab

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Danielle Jacquart.


  • Résumé

    Cette thèse étudie l'histoire du Bīmāristān al-Manṣūrī, établi au Caire en 1285 par le Sultan mamelouk al-Mansur Qalāwūn et considére le symbole de gloire de la dynastie qalawunide. L'analyse de l'histoire du Bīmāristān cherche à exposer les perceptions socio-culturelles de cette institution et les métaphores qui lui ont été attachées à travers l'analyse des chroniques, des ouvrages juridiques, des fatawas et des dictionnaires biographiques. L'étude nous montre comment le Bīmāristān était perçu généralement comme une institution caraitative motivée par la bienveillance des souverains soutenue par des personnes pieuses. Dans ce contexte, l'élite médicale a perdu sa position influente au sommet du Bīmāristān. Cette perception du Bīmāristān n'était pas la même à travers les empires islamiques médiévaux mais elle était dominante en Égypte et au levant, alors qu'en Iraq et en Iran, les bīmāristāns, qui étaient toujours moins grands et duraient moins longtemps, étaient soutenus et motivés par des membres importants de l'élite médicale qui s'y sont investis et influençaient leurs patrons pour établir des bīmāristāns. La thèse commence par une discussion du document du waqf du Bīmāristān afin de comprendre les conditions légales de l'institution dans le contexte de ce système de loi islamique. Ensuite, elle étudie la vie médicale de l'institution en analysant les témoignages des auteurs qui contrôlaient le Bīmāristān et les rôles des médecins-chefs dans le Bīmāristān et les formulaires de pharmacologiques de l'institution. Enfin, la thèse examine l'administration du Bīmāristān et ses changements.

  • Titre traduit

    Bīmāristān al-Manṣūrī : the institution in the political and social Mamluk context


  • Résumé

    This dissertation studies the history of al-Bīmāristān al-Manṣūrī, which was built in Cairo by the Mamluk Sultan al-Manṣūr Qalāwūn in 1285 and remained a symbol of the Qalāwūnid Dynastic glory. This analysis tries to discover the sociocultural perceptions and the metaphors attached to this institutions throughanalysing different chronicls, biographical dictionaries and fatawa. This study shows the Bīmāristānwas generally perceived as a charitable institution motivated by the benevolence of sovereigns and others pious fiigures in the society. In this context, the medical life lostits influential position in sponsoring and maintaining the institution and its administration. This perception was found more in the west of Islamdom; in Egypt and the Levant, while theses institutions were perceived differently in the East as in Iraq and the Persianate world. In the East, the Bīmāristānremained a project motivated, sponsored and supported by the medical elite, whose membres influenced their patronsto built and renovate Bīmāristāns and controlled the functionning of these institutions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (700 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 675-693. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 558
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.