Maḥzor Vitry : étude d'un corpus de manuscrits hébreux ashkénazes de type liturgico-légal du XII au XIVe siècle

par Justine Isserles

Thèse de doctorat en Langues, littérature et civilisation juive

Sous la direction de Judith Olszowy-Schlanger et de Jean-Yves Tilliette.


  • Résumé

    Cette recherche doctorale porte sur le Mahzor Vitry, une source majeure de la lithurgie juive de la France du Nord. Rédigé à la fin du XIe siècle par un disciple de Rashi nommé Simhah ben Samuel de Vitry, ce livre peut être considéré comme un recueil de type liturgico-légal, plutôt qu'un mahzor traditionnel. Dix manuscits du Mahzor Vitry produits entre les XIIe et XIVe siècles ont été identifiés à ce jour. L'objectif principal de cette étude est l'analyse de ces manuscrits, décrivant leur structure, leur transmission textuelle et surtout leur double nature ; non seulement en tant que livre de prière, mais aussi comme manuels d'étude. Une évolution du contenu dans ces manuscrits est visible à partir de la première moitié du XIIIe siècle, où des textes de types légaux, coutumiers, éthiques, midrashique, scientifique, mystique, prémonitoires, ainsi que calendaires, sont intégrés comme addedenda littéraires au noyau liturgico-légalde ces manuscrits. En outre, une étude comparative de six autres manuscrits ashkénazes du même type démontre que la double nature de ces livres n'est pas limitée au Mahzor Vitry mais s'étend au genre littéraire des encyclopédies liturgico-légales, uniques à la région géographique ashénaze jusqu'au milieu du XVe siècle. De surcroît, un examen de l'impact de la mystique juive et de l'esthétique des manuscrits chrétiens contemporains sur ceux du Mahzor Vitry est aussi effectué, présentant ainsi cette oeuvre originale dans un contexte historique et littéraire, témoignage de la créativité intellectuelle en Ashkenaz au Moyen Âge

  • Titre traduit

    Mahzor Vitry : a study of a Corpus of Hebrew Litugical-Halakhic Ashkenazi manuscripts produced between the 12th and the 14th centuries


  • Résumé

    This dissertation focuses on Mahzor Vitry, the major sources for Jewish liturgy in Northern France. Written at the end of the 11th century by a pupil of rashi, Simhah ben Samuel of Vitry, this book is considered to be a liturgical-halakhic compendium, rather than a traditionnal mahzor. Ten surviving of Mahzor Vitry produced between the 12 th and 14th centuries have been identified so far. The main goal of this study is to examine this collectionof manuscripts, to descripe their sctructure, their textual transmissions and dual nature, not only as a prayer book, but also as a study book. An expansion in the breath of these manuscripts is visible from the first half of the 13th century onward, when texts pertaining to Jewish law, custom, ethics, midrash, science, mysticism, as well as premonitory and calendrical texts, are integrated as literary addenda into the liturgical-halakhic core of theses manuscripts. Furthemore, a comparative analysis of six additionnal Ashkenazi Demonstartes that the dual nature of these books is not limited to Mahzor vitry, but can also be found in the literary genre of liturgical-halakhic encyclopaedias, unique to the geographical region of Ashkenaz until the 15th century. Subsequently, inquiries on the impact of ancient Jewish mysticism and the layout of Christian manuscripts on the Mahzor Vitry manuscripts are also made, thus presenting this work in its historical and literary context, as a landmark of intellectual creativity in medieval Ashkenaz

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (403 p.-[114] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. p.248-292 . Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 561 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.