L'éducation religieuse et profane en Iran sassanide : avec une édition commentée du texte moyen-perse Husraw ī Kawādān ud Rēdag-ē "Khosrow fils de Kawād et un page"

par Samra Azarnouche

Thèse de doctorat en Philologie iranienne

Sous la direction de Philip Huyse et de Frantz Grenet.


  • Résumé

    Les sources relatives à l’Iran de l’époque sassanide (3ème-7ème s. De notre ère) nous permettent d’étudier deux systèmes éducatifs distincts : le religieux et le profane. Le premier est axé sur l’institution zoroastrienne du hērbed, le « prêtre-enseignant » chargé de transmettre oralement la connaissance des textes sacrés (l’Avesta et son exégèse). Pendant la période charnière du règne de Khosrow Ier (531-579), la nature et les méthodes de cette instruction ont dû s’adapter aux contraintes imposées par le conservatisme d’une élite sacerdotale. L’éducation profane est, quant à elle, centrée sur la sphère aulique. Calquée sur celle des princes, l’instruction aristocratique, qui a lieu à la cour royale, est décrite par des figures paradigmatiques tendant à dresser un tableau idéalisé de la noblesse sassanide. Ces deux modèles pédagogiques se rejoignent dans notre principal texte témoin, le récit intitulé Husraw ī Kawādān ud Rēdag-ē « Khosrow fils de Kawād et un page » qui est non seulement un manifeste de l’éducation aristocratique, mais aussi la source la plus informative sur les mœurs de cour (nourriture, jeux, musique, etc. ) de cette époque. En confrontant les sources de la période sassanide (moyen-perses, arabes, persanes et syriaques) et en identifiant la terminologie et les structures encore apparentes d’un double système éducatif normalisé, cette étude se conçoit comme une contribution à l’histoire de l’éducation de l’Iran préislamique

  • Titre traduit

    ˜The œreligious and profane education in sasanian Iran with an edition and commentary of the middle persian text Husraw ī Kawādān ud Rēdag-ē "Khosrow, son of Kawād and a page"


  • Résumé

    Sources dealing with Sasanian Iran (3rd-7th c. A. D. ) enable us to study two distinct systems of education : the religious and the profane. The first is centred on the zoroastrian institution of the hērbed, the « teacher-priest », who is in charge of transmitting the knowledge of sacred texts (the Avesta as well as its commentaries). During the transition period of the reign of Khosrow I, the nature and methods of this education had to fit the requirements imposed by the conservatism of the priestly elite. The profane education is centred on the court sphere. Modeled on the instruction of the princes, the instruction of the aristocracy takes place at the royal court and is described by paradigmatic figures which tend to depict an ideal picture of the Sasanian nobility. These two themes are assembled in a most representative text, the narrative Husraw ī Kawādān ud Rēdag-ē « Khosrow, son of Kawād, and a Page ». This text is not only a manifesto of aristocratic education but also the richest available source on courtly customs of this period (such as food, games, music, etc. ). By collating sources of the Sasanian era (in Middle Persian, Arabic, Persian and Syriac) and identifying the terminology and visible structures of a two-fold normalized educational system, the present study aims to contribute to the history of education in pre-islamic Iran

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (409 p. )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 9-30. Notes bibliogr. Index. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 449
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.