Les monastères de Cluny en Aquitaine (XIe-XIIIe siècles) : essai de topographie monastique

par Stéphane Lafaye

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Loup Lemaitre.

Le jury était composé de Catherine Vincent.


  • Résumé

    La carte des monastères de Cluny en Aquitaine au début du XIVe siècle fait état d’une faible implantation clunisienne. Pourtant, les liens entre l’abbaye de Cluny et l’Aquitaine remontent aux origines du monastère fondé en 910 par Guillaume Ier, duc d’Aquitaine, qui confie alors ce nouvel établissement à des moines issus de foyers réformateurs aquitains. Les premiers abbés de Cluny diffusent ensuite cette réforme dans des monastères aquitains, selon le principe du co-abbatiat : ils n’en deviennent pas pour autant la propriété de Cluny mais, à partir de la fin du Xe siècle, l’abbé de Cluny y exerce toutefois un droit de regard sur les élections abbatiales. L’implantation clunisienne en Aquitaine se constitue alors essentiellement de ces monastères réformés ; les monastères dépendants directement de l’abbé de Cluny y sont faiblement représentés. Cette situation perdure jusqu’au milieu du XIe siècle. Puis, sous l’abbatiat d’Hugues de Semur, l’Ecclesia Cluniacensis en Aquitaine devient une réalité : un premier réseau de monastères réformés coexiste ainsi avec un second réseau de monastères placés directement sous l’autorité de l’abbé de Cluny, les prieurés. En Aquitaine les monastères réformés sont encore majoritaires. Sous les successeurs d’Hugues de Semur, la construction de l’ordre de Cluny provoque d’inévitables tensions au sein des monastères réformés qui se détachent progressivement de la maison-mère. Au XIIIe siècle enfin, le réseau de Cluny en Aquitaine ne comprend plus que des prieurés, eux-mêmes à la tête de réseaux secondaires plus ou moins importants, ayant chacun leurs spécificités mais formant un groupe homogène en Aquitaine : l’ordre de Cluny

  • Titre traduit

    The monasteries of Cluny in Aquitaine (11th-13th centuries). Essay of monastic topography


  • Résumé

    The map of the monasteries of Cluny in Aquitaine at the beginning of the 14th century states a small clunisienne presence. Nevertheless, the links between the abbey of Cluny and Aquitaine go back up to the origins of the monastery established in 910 by Guillaume Ist, duke of Aquitaine, who then trusts this new residence to monks coming from reforming Aquitains residences. Next, the first abbots of Cluny spread this reform onto Aquitain monasteries, according to the principle of co-abbatiat : they do not necessarily become the property of Cluny but, however, from the end of the 10th century, the abbot of Cluny exerts the right to inspect the abbatial elections there. The clunisienne presence in Aquitaine is essentially based on these reformed monasteries. The monasteries directly linked to the abbot of Cluny are scarce. This situation prevails until the middle of the 11th century. Then, under Hugues de Semur's abbatiat, Ecclesia Cluniacensis in Aquitaine comes to reality : therefore, a first network of reformed monasteries coexists with a second network of monasteries placed directly under the authority of the abbot of Cluny: the priories. In Aquitaine the reformed monasteries are still in majority. Under the successors of Hugues of Semur, the construction of the order of Cluny provokes inevitable tensions within the reformed monasteries which gradually break loose from their former religious family. Finally, in the 13th century the network of Cluny in Aquitaine is only composed of priories, ruling more or less important secondary networks, each of them having its own specificities but forming a homogeneous group in Aquitaine : the order of Cluny

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (322, 387 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 5-43. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 436 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 436 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.