Costumi femminili nell'arco sud-alpino nel I millenio A. C. Tra archeologia sociale e antropologia

par Luca Tori

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Stéphane Verger et de Philippe Della Casa.

Soutenue en 2012

à Paris, EPHE en cotutelle avec l'Universität Bern, Suisse , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences historiques et philologiques (Paris) (autre partenaire) .

Le jury était composé de Gilbert Kaenel.

  • Titre traduit

    Vêtements féminins dans l’arc alpin au premier millénaire av. J. -C. Entre archéologie sociale et anthropologie


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Females Dresses around the Alps in the first Millennium B. C. Between social Archaeology and Anthropology


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’étude est consacrée à la reconstitution du vêtement féminin à l’âge du Fer dans les territoires qui englobent aujourd’hui le Haut-Valais, le Tessin (CH) et une partie du Piémont (I). Les sources utilisées sont de nature archéologique : tombes, dépôts et habitats. La première partie se penche sur l’étude des vêtements en tant que systèmes de communication non verbale à travers lesquels l’individu se représente au sein de la communauté. Entre le VIIe et le Ve siècle av. J. -C. , on distingue dans les ensembles funéraires une dualité dans le choix du mobilier, qui dépend du genre et du sexe (distinction homme-femme) : le choix d’un bijou est lié aussi à l’âge de celui ou celle qui le porte, ainsi qu’à son rôle dans la société. Depuis le IVe siècle av. J. -C. , on remarque un changement dans la représentation du genre. L’étude prend en considération deux types de vêtement principaux, qui sont définis par les éléments métalliques et les parties du corps où ils sont portés (tête, cou, poitrine, taille, bras, jambes) et correspondent à des groupes culturels différents. La deuxième partie est consacrée à l’analyse du vêtement dans sa fonction apotropaïque, en prenant en considération les amulettes intégrées dans la parure. Usages secondaires et réparations des pièces métalliques illustrent enfin l’histoire complexe du vêtement entre la production et la déposition volontaire

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (186, 102-[90] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 153-182. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 427 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4563
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 427 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.