Les relations internationales à l'Age Classique : Etude systématique des dimensions ontologiques, politiques, stratégiques et tactiques des relations entre Etats aux XVIIe et XVIIIe siècles

par Alexis Cartonnet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Senellart.

Soutenue le 27-11-2012

à Lyon, École normale supérieure , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) .

Le président du jury était Frédéric Gros.

Le jury était composé de Michel Senellart, Frédéric Gros, Dario Battistella, Thierry Ménissier, Martin Motte.

Les rapporteurs étaient Frédéric Gros, Dario Battistella.


  • Résumé

    L’objet de ce travail de thèse est d’élucider la dynamique des relations internationales à l’Age classique, depuis les traités de Westphalie (1648) jusqu’à la bataille de Valmy (1792). Les conflits qui marquent les relations internationales à l’Age classique sont régulièrement qualifiés par les historiens militaires de « limités » et d’« indécis ». Or, il faut élucider les raisons et la nature de cette limitation. Cette limitation est double : les guerres de l’Age classique sont d’abord limitées pour des raisons politiques, « l’équilibre des puissances » fonctionnant comme un cadre juridique régulateur ; les guerres sont ensuite limitées pour des raisons militaires, la guerre classique était fondée sur une stratégie d’usure et une tactique de position. Plus importante que la mise au jour de ces limitations, est leur articulation causale. Pour élucider ce problème, nous avons proposé une grille d’analyse que nous avons appelé « quadrangle des relations internationales », et qui permet d’étudier, pour n’importe quelle époque, les dimensions ontologiques, politiques, stratégiques et tactiques, de ces relations. La dimension ontologique questionne la nature des acteurs politiques dans un système politique donné : comment l’Etat territorial souverain s’est-il imposé comme forme d’organisation politique centrale ? La dimension politique analyse ensuite le cadre dans lequel se meuvent les unités du système : comment s’est imposé peu à peu l’équilibre des puissances comme mode de régulation de la politique internationale ? La dimension stratégique explicite le plan des campagnes des chefs d’Etats : comment expliquer que la stratégie des Etats ait été fondée sur la défensive et l’usure ? La dimension tactique enfin, scrute les modes opératoires de cette stratégie : comment procèdent sièges et manœuvres à l’Age classique ? Chacune de ces dimensions s’enchaîne causalement de manière à renouer avec une « histoire globale », allant des strates mentales à la stratégie des acteurs.

  • Titre traduit

    Classical International Relations : A systematic study of the ontological, political, strategic and tactical dimensions of international relations at the XVIIth and XVIIIth centuries


  • Résumé

    This PhD work aims at analyzing the dynamics of international relations from the Westphalia (1648) treaties to the battle of Valmy (1792). Classic conflicts are regularly qualified by military historians as being ‘‘limited’’ and ‘‘indecisive’’, and it is therefore necessary to elucidate the reasons and the nature of such restrictions. Limitations are actually two-fold: classic wars are politically limited, regulated by a legal framework known as “balance of powers”. As a consequence, wars are also militarily limited, often described as being mitigated by a strategy of attrition and tactics of position. More important than the acknowledgment of this limitation, is the way they are linked together. So as to shed light on such dynamics, we’ve built an analytical framework called “quadrangle of international relations’’, allowing to decipher their ontological, political, strategic and tactic dimensions, in any period of time. Ontology questions the nature of the actors in any given political system: how did the territorial sovereign state become the main form of political organization? The political dimension of this model allows analyzing the legal framework in which foreign relations take place: how did balance of powers become the main way of regulating violence between states? Its strategic angle scrutinizes the military plans of state leaders: how could a defensive strategy based on attrition warfare be accounted for? tactical aspects develop the operating instructions designed to support strategy: what did sieges and maneuvers look like in classic wars? Each of these dimensions is causally linked to one another so that we could revive “global history”, from mental layers to the actors’ strategies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot . Bibliothèque électronique (Lyon).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.