Prise en compte de la perception tactile dans la conception de représentations d’œuvres d’art pour les personnes en situation de handicap visuel

par Estelle Costes

Thèse de doctorat en Génie industriel

Sous la direction de Améziane Aoussat et de Jean-François Bassereau.


  • Résumé

    Alors que le braille permet l’accès aux documents écrits, qu’en est-il de l’accès aux images pour les personnes aveugles et amblyopes ? Il s’agit de l’enjeu de notre projet de recherche réalisé en partenariat avec le groupe Alain Mikli International qui nous a chargé de concevoir et de développer des représentations tactiles d’oeuvres d’art pictural et photographique. Parmi elles, les expositions itinérantes « Regards tactiles » conçues en 2001, suite à la rencontre entre des enfants aveugles et Yann Arthus-Bertrand. Cette initiative s’inscrit dans un contexte social et législatif qui souhaite valoriser l’autonomie des personnes en situation de handicap. Ainsi, en 2001, est apparu en France le label « Tourisme et Handicap » puis la loi du 11 février 2005, qui s’adressent notamment aux musées dans lesquels les visites audio et/ou tactiles proposées sont de plus en plus nombreuses même si les représentations tactiles présentées ne sont pas normalisées. Les démarches de conception universelle étudiées mettent en évidence que nos travaux de recherche se situent en amont de ces approches et que la démarche de conception à mettre en place doit intégrer la perception tactile notamment à l’aide de représentations intermédiaires. En effet, les utilisateurs en situation de handicap visuel ont des besoins spécifiques en raison de leurs capacités perceptives. Notre problématique de recherche, construite à partir de ces constats, consiste à s’interroger sur la manière de concevoir des représentations tactiles pour ces personnes et propose deux hypothèses de résolution : d’une part, formaliser ce champ de recherche par la modélisation d’une démarche expérimentale permettrait de générer des connaissances et, d’autre part, l’énoncé de deux concepts permettrait un apport de connaissances pour les concepteurs. Testées et validées dans le cadre de quatre expérimentations, nous avons modélisé une démarche de conception expérimentale en trois étapes : transfert de connaissances puis conception de maquettes « bonne lisibilité et compréhension tactile », et, enfin, planification de deux cycles itératifs de conception/d’évaluation. Nous avons élaboré deux concepts : le premier concerne le format réel de l’oeuvre représenté de manière égocentrée et le second suggère d’introduire des contrastes tactiles parmi les éléments représentés en relief. Cette démarche et ces concepts constituentnos apports de thèse mis en oeuvre dans le cadre de l’élaboration d’un parcours audio-tactile au musée du quaiBranly.

  • Titre traduit

    Consideration of tactile perception in designing of work of arts representations for visually-impaired people


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Braille allows the access to the written documents, but what about access to images for blindand partially-sighted people? This is the purpose of our research project in partnership with the Alain Mikli International group whichassigned us to design and develop tactile representations of pictorial and photographic works of art. Among them, travelling exhibitions, called Touch and See, were designed in 2001. This happened after a meeting between blind children and Yann Arthus-Bertrand. This initiative is grounded in a social and legislative context that aims to improve the autonomy of disabled people. Consequently, in 2001, the « Tourisme et Handicap » and the « loi du 11 février 2005 » both appeared. This law is addressed to museums in which audio and/or tactile visits are proposed and becoming very popular. However, the tactile representations are still not standardized. Research on universal design approaches suggests that our work is positioned upstream from these processes. Moreover, our design process proposal must integrate tactile perception by using intermediate representations. Indeed, visually-impaired users have some specific needs because of their perceptual abilities. Our main research question is based on these remarks. We question the way in which tactile representations can be designed for these people by suggesting two hypotheses : on the one hand, we formalize this research field by modelling an experimental approach which allows us to generate knowledge and, on the other hand, we describe two product concepts that allow designers to achieve better knowledgeof visually-impaired users. These concepts were tested and validated by four experiments. We have modeledan experimental design approach in three steps : transferring of knowledge, designing of « good tactile readability and understanding » models, and forward planning of two iterative cycles of design/assessment. We have elaborated two concepts : the first, concerns the real size of a painting represented in egocentered manner and the second concept suggests adding tactile contrasts which are among the elements represented in relief. This approach and the concepts constitute the contributions of this thesis which have been implemented during the design of an audio-tactile installation at the « musée du quai Branly » in Paris.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Prise en compte de la perception tactile dans la conception de représentations d’œuvres d’art pour les personnes en situation de handicap visuel

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (204 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.165-178

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Arts et Métiers ParisTech. Centre d'enseignement et de recherche. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.