Les mouvements d'Action Catholique au Chili et l'enracinement social et territorial du parti Démocrate-Chrétien : une étude de cas dans le milieu rural (1950-1970)

par Francisca Miranda Arenas

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Jesús García-Ruiz.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse analyse les interdépendances historiques et institutionnelles du Parti Démocrate Chrétien (PDC) et le mouvement Action Catholique (1931 à 1971) au Chili. La thèse explore l'hypothèse selon laquelle pendant cette période l'Eglise chilienne (à travers l'AC) et le PDC s'engagent dans la mise en oeuvre d'un projet de formation des élites issues du peuple par le biais d'une politique éducative commune. Combinant une approche historico-institutionnelle, ainsi comme lm'analyse des trajectoires militantes dans une localité rurale du Chili, cette thèse tente d'expliquer le rôle de cette politique éducative dans l'implantation sociale et territoriale du parti dans le milieu rural. Cette politique éducative s'est consolidée dans les programmes d'éducation de masses du gouvernement de Frei Montalva (PDC, 1964-1970). Ces programmes ont été basés sur deux axes principaux - le développement associatif (la "promotion populaire") et l'éducation de masse, agissant comme une fabrique de militants. Elle a contribué d'une part à l'homogénéisation partisane du PDC par la mise en conformité des dirigeants paysans autour de valeurs de conciliation face au conflit agraire, et d'autre part à la différentiation de ces militants proposant des voies de professionnalisation diversifiées, et en encourageant de multiples trajectoires de mobilité sociale au niveau local. Toutes ces instances socialisatrices vont entrainer des formes de politisation variées chez les membres de l'AC (engagement au PDC ou aux mouvements de la gauche Chrétienne révolutionnaire) tout en renouvelant les élites dirigeantes du PDC au niveau local.

  • Titre traduit

    The catholic action movement and the social and territorial implantation of the Christian Democratic party : a case-study in a rural community of Chile


  • Résumé

    This thesis analyzes the historical and institutional linkages between the Christian Democratic Party (PDC) and the Catholic Action Movement (CAM) between 1931 and 1971 in Chile. During this period, through the CAM the Chilean Catholic Chruch and the PDC became involved in the implementation of a trining project that aimed to form elites from the popular milieu. Based on an historic and institutional approach as well as the analysis of trajectories of social activists in a rual community of Chile, it seeks to explain the role of this educational policy in the social and territorial implantation of this party in rural areas. This educational policy was consolidated in the mass education programs to the government of Frei Montalva (PDC 1964-1970). These programs were based on two main pillars: development of different organizations involved in "Popular promotion", and mass-education that togrther produced the activists. They both contributed to the homogenization of the PDC by forming peasant leaders around values of conciliation as against notions of agrarian conflict, but also to the professional and social differenciation of activists by engaging diverse trends of professionalization and promoting multiple trajectories of social mobility at the local level. All these socialization instances have rezulted in diverse forms of politicization among the members of the AC (engagement in the PDC and in the movement of the revolutionary left Christian) while renewing the local elites of the PDC.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (513 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 473-505

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.