Des bergers sans troupeau : les nouveaux nomades de l’économie socialiste de marché en Amdo-Qinghai (RPC)

par Elisa Cencetti

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Alban Bensa.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Depuis la fin des années 1990, dans le cadre de politiques de protection environnementale et de développement de l’ouest du pays, le gouvernement de la République Populaire de Chine promut des projets et programmes destinés à la gestion et au contrôle des territoires de l’Amdo-Qinghai et de ses habitants – les bergers tibétains. Un de ces projets prévoyait le déplacement des bergers dans les nouveaux lotissements situés en proximité des centres urbains ou des principales voies de communication. Les nouveaux lotissements servent le double objectif de protéger l’espace naturel du Plateau Tibétain et de contrôler la mobile population des bergers à travers leur regroupement dans ces zones périurbaines. En même temps, le déplacement dans les nouveaux lotissements était censé améliorer les conditions de vie des bergers et promouvoir le développement économique régional. Ma thèse porte sur trois problématiques principales relatives au déplacement des bergers dans les nouveaux lotissements. (1) Les transformations politico-territoriales et des relations individu/espace habitable et (2) les changements inhérents au système économique conséquents du déplacement des bergers dans les lotissements et de la nécessité de faire face à un nouveau système de production lié à l’économie socialiste de marché, sont les deux premières problématiques analysées. Ces récents changements amenèrent à (3) une nouvelle forme de nomadisme pratiquée par les bergers tibétains déplacés, afin de subvenir à leurs besoins familiaux dans ce nouveau milieu économique et politique.

  • Titre traduit

    Herders without flock : the new nomads of the socialist market economy in Amdo-Qinghai (PRC)


  • Résumé

    Since the end of the 1980s, within the framework of national-level environmental protection and regional development policies, the PRC authorities have implemented new programs and plans aimed at the management and control of Amdo-qinghai territory and its inhabitants - Tibetan herders. One of these projects has been the relocation of Tibetan herders into new settlements close to townships and principal roads. This project has a dual objective: to both protect the natural environment of the Tibetan Plateau and to control the mobile population of herders by gathering them into these peri-urban zones. In addition, the relocation projects is also aimed at improving the living conditions of Tibetan herders and at regional economic development. My Ph. D dissertation analyzes three issues related to the relocations of herders into the new settlements. Firstly, it examines politico-territorial transformations and changes in the relationship between people and their living environment. Secondly, it analyzes the changes to the economic system of relocated herdres and their ngotiation of the new production system resulting from the development of a socialist market economy. Finally, it reveals a new nomadism amongst Tibetan herders relocated into the new settlements, as they struggle to provide for their families in this new economic and political environment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (580 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 562-580

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.