Les familles recomposées au Gabon : réalité, enjeux et discours dans l’exercice de la fonction parentale

par Gisele Nkoma Ackye

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale

Sous la direction de Elikia MBokolo.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Dans la société gabonaise, les recompositions familiales étaient traditionnellement issues du fosterage, du lévirat, du sororat, du veuvage et de la polygamie et préentaient l'avantage de fonctionner comme des institutions. Mais aujourd'hui, les divorces, les séparations, les remariages et les concubinages ont donné naissance à de nouvelles formesde familles recomposés où le lien de parenté est basé de plus en plus sur l'élection et où se crée une concurrence entre la parenté de sang et la parenté choisie. Ces mutations qui touchent la redéfinition sociale de la parenté au sein des nouvelles familles recomposées sont rendues possibles avec l'adoption du code civil, dès l'instant où la famille gabonaise est passée d'une filition généalogique à une filiation biologique. Cette filiation célèbre le triomphe de la famille conjugale. De plus les dispositions de ce code civil ont disqualifié les statuts et les mécanismes culturels qui permettaient aux pluri-parents d'avoir des droits sur les enfants qui n'étaient pas les leurs. Dès lors, la question de la redéfinition sociale de la parenté est au coeur du débat. Dans ce contexte où les logiques culturelles endogènes et exogènes s'affrontent, l'exercice conjoint de la fonction parentale au sein des familles recomposées est soit légitimé, soit mis à mal. Lorsqu'il est légitimé, le statut réel du conjoint est masqué et le conjoint assume le rôle de père ou de mère social(e) de l'enfant. Lorsqu'il est mis à mal, le statut réel du conjoint est dévoilé et sa position de parent social par alliance est niée, il devient alors un simple "père nourricier" ou une "marâtre".

  • Titre traduit

    The blended families in Gabon : reality, stakes and speech in the exercice of the parental function


  • Résumé

    In Gabonese society, blended families were traditionally due to fostering, levirate and sororate marriages, widow(er) hood, and polygamy which presented the advantage of allowing the family to function as an institution. Yet today, divorces, separations, remarriages and cohabitation have given way to new forms of blended families where the parental link is increasingly based on selection, which creates competition between blood relations and voluntary relations. These changes, which touch the social redefinition of relations within blended families, have been made possible with the adoption of a civil code since Gabonese families have gone from genealogical relations to biological relations. These relations celebrate the triumph of the conjugal family. In addition, the arrangements of the civil code have disqualified the statuses and cultural mechanisms that had previously permitted parents to raise children that were not theirs. From that point, the question of social redefinition of family relations was at the heart of the debate. In this context where endogenous and exogenous cultural logics confront each other, the joint exercise of the parental function within blended families is either legitimized or damaged. When it is legitimized, the real status of the spouse is hidden and the spouse assumes the role of social father or mother of a child. When it is legitimized, the real status of the spouse is unveiled and their position as the social parent by marriage is denied, they become a simple foster father or stepmother.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (392 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 366-377

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.