Pratiques politiques de la communauté algérienne en France, des revendications nationalistes aux députés de l'émigration : le cas de la représentation parlementaire algérienne à Marseille

par Djnina Ouharzoune

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Maria Pia Di Bella.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le multipartisme en Algérie (1989), la circonsciption électorale "Emigration" (1997) à l'Assemblée Populaire Algérienne [APN], produisent des formes de participation politique des Algériens résidents en France qui transforment les pratiques antérieures issues du parti unique (Front de Libération Nationale), encadrées par l'Amicale. La recherche repose sur un travail de terrain et d'entretiens menés à Marseille afin de cerner l'électorat de ce processus législatif algérien. La première partie établit une matrice originelle de l'émigration algérienne en France, les caractéristiques propres à ce griupe (affiliations identitaires, références nationales) construites par des trajectoires différenciées, qui constituent "la communauté" algérienne en France" en communauté historique et politique, interrogeant la notion de diaspora. La seconde partie souligne l'essor des pratiques politiquesdes Algériens en france depuis la revendication d'indépendance; la représentation des "indigènes" dans le deuxième collège à l'Assemblée nationale, au Sénat, première institutionnalisation politique des Algériens en france; les activités politiques de la communauté algérienne à Marseille, notamment lors de la présidentielle algérienne (2009). Une dynamique en ressort qui met en évidence un espace sociopolitique algérien à Marseille, qui résulte dans la troisième partie, des conditions de son émergence: fin de la France impériale, choc de la "révolution algérienne", pluti-interprétations de la "décolonisation" : caractéristiques de la diasporisation de cette communauté. Or, cette approche nécessite le renoncement aux catégories du mythe: mythe du retour, des origines, de la nation.

  • Titre traduit

    Political practices of the Algerian community in France, nationalist claims to the members of emigration : the case of the Algerian parliamentary representation in Marseille


  • Résumé

    Multiparty system in Algeria (1989), the electoral "Emigration" (1997) to the people's Assembly of Amgeria [APN], produce forms of political participation of Algerians resident in France earlier practices that transform from one-party (Front de National Liberation), framed by the Association. The research is based on fieldwork and interviews conducted in Marseille to identify the voters of this Algerian legislative process. The first part establishes an original matrix of Algerian emigration to France, the characteristics of this group (identity affiliations, national references) built by differentiated trajectories, which are "the Algerian community in France" in historical and political community, questioning the notion of diaspora. The second part stresses the rise of political parctices of Algerians in France since the claim of Independance, the representation of the "natives" in the second college in the National Assembly, the Senate, the first political institutionalization of Algerians in France; activities policies of the Algerian community in Marseille, particularly during the Algerian presidential (2009). A dynamic emerges highlighting the Algerian sociopolitical space in Marseille, which results in the third part, the conditions of its emergence: late impeiral France, the shock of "Algerian revolution" multi-interpretations of "decolonization": diasporization characteristics of this community. However, this approach requires a renunciation of the categories of myth: myth of return, the origins, nationality, Algerianism. In this way, the transnational space Franco-Algerian working to establish legitimacy and political autonomy doubly located in public spaces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (432 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-416

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.