Entre désordre et ordre : la fabrique des réseaux régionaux de cancérologie (1990-2010)

par Lynda Sifer-Riviere

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Isabelle Baszanger.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    En s’inscrivant dans le cadre de la sociologie interactionniste et en particulier les travaux d’Anselm Strauss, cette thèse, à travers l’analyse des origines et de la généralisation des Réseaux régionaux de cancérologie, a pour ambition de comprendre la reconfiguration de l’organisation de la cancérologie française de 1990 à 2010. Organisation médicale, le Réseau régional de cancérologie coordonne et évalue aujourd’hui en France les activités hospitalières consacrées au cancer sur des principes uniques. En s’appuyant sur l’analyse ethnographique et dans la longue durée de deux régions choisies du fait de leurs expériences contrastées, la thèse reconstitue les trois grandes phases menant à la situation qui prévaut aujourd’hui : (1) l’invention des réseaux de cancérologie, plus ou moins formalisés et opérant à des échelles géographiques variables de 1990 à 1996, (2) l’invention des réseaux régionaux de cancérologie de 1996 à 2003, contribuant à ordonner au sein d’une région la diversité naissante des réseaux de cancérologie, et enfin (3) leur généralisation à l’ensemble du territoire national, rendue obligatoire par le plan de lutte contre le cancer entre 2003 et 2007. Le Réseau régional de cancérologie devient ainsi un nouveau dispositif régional de la lutte contre le cancer. Au cours de ces trois périodes, le développement de différents types de réseaux a répondu à des problèmes organisations et professionnels différents liés à une concurrence accrue entre acteurs de la cancérologie, à l’opacité de l’offre de soins, à des rapports contrastés à la biomédecine et à des impératifs politico-économiques en constante évolution. En examinant le travail nécessaire à l’invention, puis au développement de ces réseaux de cancérologie, la thèse rend compte de la capacité des médecins et des institutions hospitalières à trouver localement des solutions nouvelles pour remettre de l’ordre et reconfigurer l’organisation des soins du cancer tout en s’adaptant au contexte changent du système de santé et de ses régulations.

  • Titre traduit

    Between disorder and order : Making the Regional Oncology Networks in France's (1990-2010)


  • Résumé

    Through the analysis of the origins and the generalization of the Regional Oncology Networks in France, this thesis aims to understand the reconfiguration of the organization of cancer care in the line with interactionnist sociological way and in particular with Anselm Strauss approach. As a medical organization, the Regional Oncology Networks are coordinated and evaluated through the same unique principles as any other hospital activity that is dedicated to cancer in France today. Based on the result of an ethnographical and long-term analysis of two regions that were chosed of their contrasted experience, the thesis reconstitutes three moments that lead to the situation which prevails today : (1) the invention of the networks of cancer, more or less formalized and operating at variable geographical scales between 1996 and 1996, (2) the invention of the regional networks of cancer contributing to order in a region the emerging diversity networks cancer and the cancer care organization between 1996 and 2003, and finally (3) their generalization to the whole national territory, became compulsory by the national plan of fight against cancer between 2003 and 2007. The Regional Cancer Network becomes a new regional organization of the national politic in the fight against cancer. During these three periods, the development of various types of networks was a response to different organizational and professional problems linked to an increased competition between the clinicians and hospitals, the opaqueness of care providers and politico-economic imperatives in constant evolution. Examining the work necessary for the invention and for the development of these networks made it possible to report the capacity of both clinicians and hospitals to create locally new solutions to reorder and re-configure the organization of cancer care, which are embedded in the changing context of the health care system and its regulation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (461 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.410-437

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-147
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.